Lac Memphrémagog: priorité aux locaux au quai de Vale Perkins au Canton de Potton

Par Dany Jacques
Lac Memphrémagog: priorité aux locaux au quai de Vale Perkins au Canton de Potton
Les résidents du Canton de Potton auront priorité sur les autres usagers au quai public de Vale Perkins. (Photo : gracieuseté)

NAUTISME. La popularité et la vétusté du quai public de Vale Perkins, au lac Memphrémagog, donnent de sérieux maux de tête au conseil municipal du Canton de Potton.

Entre 80 et 100 bateaux y transitent parfois par jour pendant les belles journées d’été, mais l’espace de stationnement est limité à 50 véhicules. Ça déborde donc dans l’étroit et sinueux chemin de gravier de George-R.-Jewett, ce qui risque à tout moment d’empêcher un véhicule d’urgence à se rendre au besoin jusqu’au quai.

L’accès à la petite plage de l’endroit est également perturbé, car les familles, les baigneurs, les pêcheurs et autres plaisanciers partagent tous le même stationnement. «Cette occupation à 200% de la capacité fait diminuer l’accès au lac à nos résidents qui, avec leurs taxes, paient pour l’entretien et la gestion du quai, tout en voyant leur accès au lac de plus en plus limité. En 2020, le déficit d’opération de ce quai s’est élevé à presque 12 000 $», s’inquiète la maire Michael Laplume.

L’endroit demeure fort populaire pour les pécheurs de Potton, de la MRC et de l’extérieur de la région. On y arrive tôt le matin après avoir roulé plusieurs kilomètres pour venir y taquiner le poisson. «Le principe du premier arrivé, premier servi était de mise jusqu’à aujourd’hui», prévient le maire Laplume.

 

REMORQUAGE À VOS FRAIS

La Municipalité prévoit une période de transition jusqu’au 18 juin. Les autorités municipales et policières ne toléreront plus le stationnement en bordure du chemin Jewett. Un automobiliste qui prendra une chance risque l’infraction ou un remorquage.

À compter du 18 juin, le stationnement sera réservé en priorité aux résidents de Potton, tout en laissant des places aux gens de l’extérieur. Ce sera gratuit pour les locaux. La facture grimpera à 50 $ par visite pour les autres usagers pour un lavage de bateau, une mise à l’eau et une place parmi les 50 cases de stationnement. Les passes saisonnières disparaissent.

«On n’a pas le choix de bouger, car on a fermé les yeux trop longtemps sur cette pratique, avoue M. Laplume. On pense à nos payeurs de taxes, mais on ne veut pas éloigner les autre usagers, qui ont également le droit de naviguer sur le lac.»

Deux préposés s’occuperont du site tous les week-ends. Un troisième s’ajoutera au besoin pendant l’été. Ils auront notamment la responsabilité de bloquer les gens plus haut sur la route pour éviter qu’ils se rendent inutilement sur le quai. Ces plaisanciers devront alors emprunter un autre quai public pour naviguer sur le lac.

Le lac Memphrémagog offre seulement cinq autres mises à l’eau publique du côté québécois. Outre Vale Perkins à Potton, on retrouve Bryant’s Landings à Austin, Weir Park à Ogden et George Washington Fogg à Georgeville. Magog en a deux, l’une à la plage des Cantons et l’autre à la rivière Magog (rue Hatley).

 

ENTRE 2 M$ ET 4 M$ POUR RÉNOVER

Il en coûterait entre 2 M$ et 4 M$ pour moderniser et mettre aux normes le quai public de Vale Perkins, selon les premières estimations du Canton de Potton. «Sans ajouter des espaces de stationnement», déplore le maire Laplume.

Le premier magistrat précise également de l’absence de subvention ni d’aide financière pour restaurer un ancien quai fédéral. «Ottawa savait très bien ce qu’il faisait lorsque ces élus nous ont transféré ces infrastructures au début des années 1990.»

Les élus attendent le rapport final sur la facture à payer avant de prendre une décision éclairée. M. Laplume craint être obligé de dépenser historiquement «la plus grosse facture» du Canton de Potton, mais il promet de mettre beaucoup de pression auprès des gouvernements pour épauler cette petite municipalité ayant un budget annuel d’environ 5,5 M$.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
2 Commentaires
plus ancien
plus récent plus voté
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Luc
Luc
1 année

C’est quand même hallucinant d’entendre ce maire dire qu’il veut éviter d’augmenter les taxes la majorité des citoyens sont des nouveaux citoyens et/ou des saisonniers.
Nous avons subit des augmentations cette année entre 20 et 25%.

Alain marinier
Alain marinier
1 année

Le maire va faire des pression au gouvernement fédéral fantastique pour les résidents seulement qui ont accès si tu veux privatiser paye la facture tout seul