La croix des «4 Fourches» retrouve sa place

Par Patrick Trudeau
La croix des «4 Fourches» retrouve sa place
Des ouvriers spécialisés ont procédé à l'installation de la nouvelle croix cet après-midi, à l'angle du chemin Southière et de la route 112. (Photo : Le Reflet du Lac – Patrick Trudeau)

INSTALLATION. Le paysage magogois a retrouvé l’un de ses symboles patrimoniaux ce jeudi (11 novembre) alors qu’on a procédé à l’installation de la nouvelle croix des «4 Fourches».

En moins de deux heures, la nouvelle infrastructure – identique à l’ancienne -avait été installée sur son socle à l’aide d’une grue et de quelques ouvriers, au grand plaisir de ceux qui ont participé à ce projet de restauration, dont les Chevaliers de Colomb de Magog.

Ce symbole patrimonial et religieux, qui trône au coin du chemin Southière et de la route 112 depuis 1938, avait été mis hors de combat par l’usure du temps en 2020. Il avait été temporairement remplacé par une autre croix, beaucoup plus modeste, mais plusieurs avaient manifesté le désir de voir réapparaître la croix dans son format original.

Noël Lacasse et Yvon Bélair, tous deux des Chevaliers de Colomb, ont été parmi les artisans du projet de restauration de la croix des «4 Fourches». (Photo Le Reflet du Lac – Patrick Trudeau)

Le Grand Chevalier Yvon Bélair a été l’un des plus ardents promoteurs du retour de cette croix de chemin, non seulement en chapeautant une campagne de financement, mais aussi en réunissant des partenaires afin de réaliser le tout à coût abordable.

«Il y a deux ans, la Ville (de Magog) avait fait faire un estimé des travaux et ça montait autour de 25 000 $. Mais, je savais qu’en faisant appel à des partenaires locaux, on pouvait sauver quelques milliers de dollars. Il reste encore quelques factures à payer, mais on devrait s’en tirer pour environ 17 500 $», a-t-il laissé entendre.

«Je suis même un peu surpris que tout soit prêt si vite. À un certain moment, on avait des difficultés avec l’approvisionnement en bois et je me disais que ça allait au printemps seulement. C’est un beau moment aujourd’hui; on peut maintenant dire mission accomplie», a lancé M. Bélair.

On a dû avoir recours à une grue afin de déposer l’immense croix sur son socle. (Photo Le Reflet du Lac – Patrick Trudeau)

Fabriquée en pruche de l’Ouest, la croix a une longueur totale de 23 pieds, dont 4 pieds sont enfouis dans le socle de soutien.

Rappelons que la croix originale avait été installée par les défunts Chevaliers de Carillon, un organisme fondé dans les années 1930 qui avait comme mission de défendre les intérêts religieux et nationaux des francophones du Québec.

Quelques retouches ont été effectuées sur la peinture, afin que la nouvelle installation soit impeccable.  (Photo Le Reflet du Lac – Patrick Trudeau)
Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
3 Commentaires
plus ancien
plus récent plus voté
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
lionel lessard
lionel lessard
8 mois

je dis bravo a vous tous, de pouvoir préserver ce patrimoine historique que les gens de cette époque avaient placé beaucoup d’énergie et de fierté dans cette oeuvre,Alors, il ne reste a bénir cette croix pour qu’elle demeure un autre 80 ans,merci

Daniel Gagnon
Daniel Gagnon
8 mois

Cette célèbre croix des 4-Fourches est un beau symbole inspirant. Merci Messieurs les Chevaliers de Colomb de l’avoir replacée à l’entrée de Magog.
Elle est une inspiration et un rappel qu’il faut garder nos valeurs et notre langue française.
C’est une croix de chemin joyeuse, avec un soleil qui rayonne au milieu qui ouvre les bras, qui protège et donne espoir.

Last edited 8 mois by Daniel Gagnon
Jean-Noël Leduc
Jean-Noël Leduc
6 mois
Répondre à  Daniel Gagnon

Bravo a tous les citoyennes et citoyens de Magog
pour la reconnaissance de ce signe religieux.
Quoi de plus rassurant que d’être accueillis par
cette croix en entrant dans la belle ville de Magog.
Elle représente Celui à qui l’on doit, tous les
jours dire Merci.
Merci à tous ceux qui ont participés à sa résurrection.