La Caisse convoite une nouvelle construction sur la rue Sherbrooke

Par Pierre-Olivier Girard
La Caisse convoite une nouvelle construction sur la rue Sherbrooke
Si elle vend son bâtiment du centre-ville, la Caisse du Lac-Memphrémagog optera pour une nouvelle construction sur ce terrain vacant de la rue Sherbrooke. (Photo : Le Reflet du Lac – Pierre-Olivier Girard)

AFFAIRES. Si elle obtient un prix satisfaisant pour son siège social du centre-ville de Magog, la Caisse Desjardins du Lac-Memphrémagog optera pour une nouvelle construction sur la rue Sherbrooke, non loin de son point de service actuel.

L’emplacement ciblé est un terrain vacant situé entre la boutique Mondou et le bâtiment commercial, dans lequel se trouve notamment Industrielle Alliance. La future construction serait d’une superficie de 12 000 à 15 000 pieds carrés, répartis sur deux étages. Tout l’espace serait occupé par l’institution financière.

Toutefois, plusieurs conditions doivent être respectées pour que ce scénario se concrétise, comme l’explique le directeur général de la Caisse, Patrick Gravel. «Si les offres pour l’achat ne répondent pas à nos attentes, on ne déménagera pas. Il se peut que le marché ne soit pas ce qu’on pensait. Dans ce cas, une réflexion s’amorcera pour transformer le siège social actuel en libérant, possiblement, un espace complet», explique M. Gravel.

La mise en vente se fera par appel d’offres et aucun prix ne sera affiché. Les acheteurs intéressés pourront consulter tous les documents pertinents, dont l’évaluation foncière qui est fixée à 3,4 M$.

Tout pointe vers la rue Sherbrooke

Même si la Caisse se montre prudente à ce stade-ci du processus, elle ne cache pas son enthousiasme à l’idée de centraliser ses deux adresses magogoises au même endroit. «Nos études de marché et nos projections nous mènent vers la rue Sherbrooke. De plus, notre point de service dans ce secteur a pris énormément d’ampleur ces derniers mois. Et avec les travaux du centre-ville, on prédit un déplacement encore plus important de nos clients à cet endroit», ajoute le gestionnaire.

D’ailleurs, pour répondre à cette affluence, trois espaces de caissiers ont été ajoutés sur la rue Sherbrooke. Des ententes ont aussi été conclues pour que les employés garent leur véhicule ailleurs que dans le stationnement principal, de manière à libérer plus d’espaces pour les clients.

Si déménagement il y a, il est déjà assuré que les guichets automatiques demeureront au centre-ville. Certains services, dont ceux offerts aux commerçants, pourraient aussi demeurer.

Pas de fermeture à Stanstead

Contrairement à ses habitudes, la Caisse du Lac-Memphrémagog a quitté la ville centre pour tenir son assemblée générale annuelle à Stanstead, le 16 avril dernier. Cette rencontre se déroulait peu de temps après l’annonce de la fermeture de la CIBC, dans la municipalité frontalière.

Une coïncidance imprévue, selon Patrick Gravel, qui a permis de rassurer cette communauté. «Il y avait des rumeurs qui couraient sur une possible fermeture de nos bureaux, ce qui est complètement faux. Ce n’est aucunement dans nos intentions, tout comme au Canton de Potton. Toutefois, si les citoyens en milieu rural veulent garder leur point de service, il faut l’utiliser et faire affaire avec nous. On ne parle pas seulement de retirer de l’argent ou de déposer ses payes. Il faut prendre des prêts et nous confier ses épargnes. C’est ce qui nous permet de faire une différence», soutient le directeur général.

Ce dernier rappelle que la Coopérative remet quotidiennement près de 6000 $ dans la communauté de Memphrémagog.

 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires