Fête des vendanges: mission accomplie malgré une légère baisse d’achalandage

Par Dany Jacques
Fête des vendanges: mission accomplie malgré une légère baisse d’achalandage
La mission première des Vendanges est de promouvoir les produits québécois. (Photo : Le Reflet du Lac – Marco Bergeron)

ÉVÉNEMENT. Les organisateurs de la Fête des vendanges Magog-Orford sortent la tête bien haute au terme de la 26e édition, même si le nombre de visiteurs présents se chiffre légèrement sous la moyenne des 80 000 festivaliers.

Le président Jean-Paul Scieur est très satisfait, surtout que tous ces gens génèrent des retombées économiques estimées à 5 millions de dollars sur la région. «Notre achalandage est moindre, mais nous avons eu deux journées de pluie, explique-t-il. Les travaux au centre-ville ont peut-être également joué un rôle sur nos statistiques.»

Scieur n’avait pas le bilan final entre les mains au moment d’écrire ces lignes, mais il clame haut et fort que l’objectif de base des Vendanges, soit de promouvoir les produits québécois, est bien ancré dans l’esprit des consommateurs depuis plus d’un quart de siècle.

Il félicite les visiteurs qui se procurent des bouteilles ou des aliments québécois même s’ils sont parfois plus chers que des produits étrangers. À ses yeux, ils sont plus frais, plus durables et plus goûteux, tout en stimulant l’économie locale, régionale et provinciale. «Pour chaque dollar acheté ici, ça génère 10 $ en retombées», détaille M. Scieur.

Par ailleurs, les dirigeants des Vendanges souhaitent développer un maillage avec la Ville de Magog et les marchands du centre-ville l’an prochain pour profiter d’une rue Principale refaite à neuf.

La moyenne des 80 000 festivaliers est estimée en fonction des entrées payantes sous le chapiteau et des personnes présentes sur l’ensemble du site, et ce, pendant les cinq journées de cet événement qui se terminait le week-end dernier.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
1 Commentaire
plus ancien
plus récent plus voté
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
SAMY RABBAT
SAMY RABBAT
3 années

…Une baisse d’achalandage, vous dites…
Il ne faut pas oublier toutes les entraves des routes en provenance de Montréal et celles de Magog.