Élections Magog 2021: Nathalie Pelletier veut limiter les hausses de taxes à 2%

Par Pierre-Olivier Girard
Élections Magog 2021: Nathalie Pelletier veut limiter les hausses de taxes à 2%
La candidate à la mairie de Magog, Nathalie Pelletier. (Photo : Le Reflet du Lac – Archives/Pierre-Olivier Girard)

ÉLECTIONS. Si elle est élue le 7 novembre prochain, la candidate à la mairie de Magog, Nathalie Pelletier, s’engage à limiter les hausses de taxes à un maximum de 2% par année.

La politicienne est d’avis que les citoyens ont une capacité limitée d’absorber les augmentations de taxes, d’où la nécessité de les contrôler. Elle entend aussi consulter davantage la population, notamment en organisant une présentation préliminaire avant l’adoption officielle du budget. «L’objectif est de recueillir les questions et commentaires des citoyens présents avant l’adoption. Je souhaite aussi expérimenter un budget participatif où la population décidera de la façon de dépenser une partie du budget public», soutient-elle dans un communiqué de presse.

Dans son thème de la gestion saine et transparente de l’appareil municipal, Nathalie Pelletier compte améliorer l’éclairage des rues en ajoutant des lampadaires aux endroits où les piétons ressentent de l’insécurité. Par ailleurs, elle veillera à l’avancement optimal du projet de détournement des eaux usées de l’usine Omerville vers la station d’épuration de la rue Hatley. «Ce projet améliorera la qualité de vie des résidents demeurant à proximité de cette usine qui vivent avec des désagréments depuis plusieurs années. De plus, il permettra le développement résidentiel de ce secteur pour accueillir de nouveaux Magogois», souligne-t-elle.

Tout en poursuivant le développement de l’application B-CITI qui offre plusieurs services municipaux en ligne, comme le paiement du stationnement et les infos-travaux, Nathalie Pelletier veut mettre autant d’efforts pour offrir une alternative aux gens qui sont moins familiers avec la technologie. «Je vais m’assurer d’offrir un service téléphonique et personnalisé à celles et ceux qui ne souhaitent pas utiliser ce genre d’outils technologiques», conclut la principale intéressée.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires