Des retombées inestimables après 35 années d’investissement

Par Dany Jacques
Des retombées inestimables après 35 années d’investissement
Le conseil d’administration du CAE Memphrémagog se compose de Jérémy Parent, du président Gérard Marinovich, Me Line Couture, Louise Simoneau, Pierre Bélanger et Michel Langlois. Étaient absents lors de la photo : Christian Coupal Schooler et Claude Gagné. (Photo : gracieuseté)

AFFAIRES. Sans la présence du Centre d’aide aux entreprises Memphrémagog depuis 35 ans, l’économie régionale n’aurait probablement pas bénéficier de projets totalisant plus de 100 millions de dollars.

Le membre fondateur et président pendant 32 ans, Michel Langlois,  commémore cet anniversaire en rappelant l’importance de cet organisme à but non lucratif. Selon lui, le coup de pouce financier et l’accompagnement du CAE a permis de concrétiser 351 projets dans plusieurs sphères d’activités, grâce à des prêts totalisant 25,5 M$.

«Le succès du CAE est attribuable à notre rigueur, notre complicité et nos liens de confiance avec les promoteurs, spécifie-t-il. Nous avons eu l’instinct, parfois l’audace, de choisir et d’appuyer des projets qui se sont avérés viables. Les entrepreneurs nous ont rendu la pareille en remboursant assidûment les prêts consentis. C’est d’ailleurs grâce à un taux élevé de remboursement de 95 % que le CAE peut encore investir dans projets locaux 35 ans après sa création.»

La direction du CAE ajoute que l’aide financière accordée par le CAE a également permis de créer ou de maintenir des milliers d’emplois. «Certains investisseurs ont pu réaliser leur rêve. D’autres ont pu garder leur emploi ou créer des postes», se réjouit M. Langlois.

Il assure que la gestion de tous ces fonds publics en provenance de Développement économique Canada a été faite de façon «très rigoureuse». Les administrateurs du CAE mentionnent d’ailleurs avec beaucoup de fierté que le portefeuille actuel s’élève à 6 M$ alors qu’il était de 1 M$ il y a 35 ans.

Outre M. Langlois, le CAE tient à souligner les années d’engagement bénévole de quelques administrateurs, comme Jacques Marcoux (30 ans), Daniel Paquette (24 ans), Stéphane Bégin (24 ans), Réal Desautels (22 ans avant de prendre le poste de dg du CAE) et Lyne Couture (23 ans).

 

Les 35 ans du CAE en chiffres

  • 25,5 M$ – Investissement en prêts pour 351 projets dans plusieurs secteurs d’activités
  • 100 M$ – Ces projets ont permis d’injecter cette somme dans l’économie régionale
  • 95% – Taux de remboursement des prêts, un pourcentage plus élevé que la moyenne des 67 organismes similaires au Québec
Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires