57 élèves du lac Lovering devront changer d’école

Par Dany Jacques
57 élèves du lac Lovering devront changer d’école
La Régie de police de Memphrémagog rappelle qu'il y aura une circulation accrue aux abords des écoles primaires, à compter de ce lundi 11 mai. (Photo : tirée de Google Street View)

ÉDUCATION. La Commission scolaire des Sommets (CSS) a ciblé le secteur du lac Lovering pour modifier les bassins d’alimentation des écoles Sainte-Marguerite et Brassard-Saint-Patrice de Magog.

Cela signifie qu’une cinquantaine d’élèves qui habitent autour de ce plan d’eau changeront d’école de quartier dès la rentrée de 2020. Ils seront dorénavant associés à l’école Sainte-Marguerite plutôt qu’à Brassard-Saint-Patrice.

La plupart changeront d’école à moins que leurs parents fassent une demande pour que leurs enfants fréquentent une autre institution scolaire, incluant Brassard-Saint-Patrice. «La CSS ne peut toutefois rien promettre en ce sens, car les demandes sont analysées en fonction des places et du transport disponibles», informe le directeur général adjoint et directeur des ressources éducatives, Serge Dion.

Selon les documents présentés en assemblée publique devant une soixantaine de parents, le 22 octobre dernier, ce scénario est le plus avantageux aux yeux de la CSS. «Il offre un temps de transport légèrement équivalent et permettrait d’assurer la pérennité d’un bassin d’élèves à l’école Sainte-Marguerite. Le découpage du territoire à cibler est simple à effectuer et logique en fonction des axes routiers», lit-on.

«Le changement vise des élèves qui prennent déjà l’autobus, sans allonger leur temps de transport. De cette manière, aucun élève marcheur n’est affecté, ajoute la CSS. Les élèves du secteur du lac Lovering n’ont pas d’école de quartier et ils doivent déjà quitter leur secteur pour se rendre à l’école.»

Cette modification s’explique par une baisse de la clientèle à Sainte-Marguerite, une réduction estimée à 70 élèves d’ici quelques années. «C’est immense pour une petite école primaire», s’inquiète M. Dion. La CSS cherche donc des moyens pour équilibrer le nombre d’élèves dans chacune de ses écoles primaires.

Cette révision touche un total de 80 élèves en provenance du lac Lovering. Le nombre baisse à 57, car la CSS permettra aux enfants de 5e et 6e années de compléter leur formation au primaire dans la même école, soit à Brassard-Saint-Patrice.

Cette option est la recommandation d’un comité de travail de la commission scolaire. L’analyse des options se poursuivra jusqu’à la prise de décision le 26 novembre. D’ici là, les parents pourront notamment exprimer leurs commentaires lors d’une prochaine rencontre publique qui se tiendra le 6 novembre à La Ruche, à compter de 18 h 30.

 

 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
2 Commentaires
plus ancien
plus récent plus voté
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
M St-Pierre
M St-Pierre
3 années

Encore des têtes qui pensent au chiffre et non aux enfants. ALLO nos enfants ne sont pas juste des chiffres dans vos calcules!!! Que les nouveaux élèves soit dirigés vers Ste-Marguerite ok mais laisser le choix de oui ou non aux parents de changer leurs enfants NE par leurs imposer.
Le changement d’école est un stresse intense pour un enfants et met souvent la réussite scolaire en danger.

SABINE CLARISSE
SABINE CLARISSE
3 années

les élèves du lac lovering doivent déjà changer de secteur !!!!! non mais franchement est ce qu ils pensent a nos enfants qui devrons changer toutes leurs habitude , leurs amis et leurs repaire .