Défaite de Nathalie Bélanger: Vicki-May Hamm accepte le désir de changement des Magogois

Par Pierre-Olivier Girard
Défaite de Nathalie Bélanger: Vicki-May Hamm accepte le désir de changement des Magogois
Vicki-May Hamm (Photo : Le Reflet du Lac – Pierre-Olivier Girard)

POLITIQUE. La mairesse sortante de Magog, Vicki-May Hamm, assure ne ressentir aucun regret au lendemain de la défaite de sa grande amie Nathalie Bélanger, qui a obtenu à peine le tiers des votes. Elle est d’avis que ce résultat prouve que les Magogois voulaient du changement.

Avant même de commenter les résultats qui ont fait de Nathalie Pelletier la nouvelle première magistrate, Vicki-May Hamm a exprimé sa désolation quant au taux de participation. Ce dernier n’a même pas franchi la barre des 40%. «Pour moi, c’est la plus grande déception de cette élection. 39% des gens ont exercé leur droit de vote, c’est catastrophique, se désole Mme Hamm. Sans dire que l’issue aurait été différence, je pense que le résultat aurait été plus serré si davantage de gens étaient sortis voter.»

Même si elle a joué un rôle prépondérant pour appuyer et mousser la candidature de Mme Bélanger, Vicki-May Hamm ne prend aucunement cette défaite de manière personnelle. Elle estime simplement que les Magogois ont choisi une vision différente de celle qu’ils ont connue au cours des douze dernières années. «C’est un changement majeur à la mairie, j’espère que l’électorat le sait. En même temps, je dois apprendre à lâcher prise et à couper le cordon, et accepter que ce soit différent», reconnaît-elle.

«Il faut quand même souligner que Nathalie Pelletier est une personne extrêmement travaillante et investie. D’avoir frappé à plus de 3000 portes durant sa campagne, il faut le faire! C’est aussi une personne qui connaît bien ses dossiers. Pour le nouveau conseil, c’est rassurant», poursuit-elle.

 

UNE ADVERSAIRE «REDOUTABLE»

Vick-May Hamm est catégorique: l’équipe de Nathalie Bélanger n’a jamais sous-estimé sa rivale. Elle affirme, au contraire, que Nathalie Pelletier était perçue dès l’annonce de sa candidature comme une «adversaire de taille».

La mairesse sortante croit aussi que certaines stratégies employées par le clan Bélanger n’ont peut-être pas permis de présenter la candidate, par moment, dans toute son authenticité. Elle pense notamment au débat où la principale intéressée en a surpris plusieurs par son ton incisif et ses attaques répétées. «Lors du débat, Nathalie Bélanger n’a pas été complètement elle-même, comme on la connaît. Pour différentes raisons, son équipe avait une stratégie en tête et en campagne, à mon avis, il faut faire confiance à son équipe», croit Mme Hamm.

«Mais la vraie Nathalie Bélanger, c’est celle qu’on a vue lors de son allocution au terme de sa défaite. C’est difficile de prendre la parole comme elle l’a fait avec humilité et résilience. Même moi, à sa place, j’aurais eu beaucoup de difficulté. Je suis extrêmement fière de ce qu’elle a accompli comme politicienne et de la façon qu’elle a terminé son parcours», conclut Mme Hamm.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires