Coventry: feu vert à l’agrandissement, mais fini le traitement du lixiviat

Par Pierre-Olivier Girard
Coventry: feu vert à l’agrandissement, mais fini le traitement du lixiviat
Le lixiviat provenant du dépotoir de Coventry ne sera plus traité à l'usine d'épuration de Newport, située à proximité du lac Memphrémagog. (Photo : Le Reflet du Lac - Archives)

LAC MEMPHRÉMAGOG. L’usine d’épuration des eaux de la ville de Newport ne traitera plus le lixiviat, aussi appelé «jus de poubelle», provenant du dépotoir de Coventry, qui sera toutefois agrandi. Une décision qui réjouit le Memphrémagog Conservation inc (MCI).

Dans un communiqué de presse, l’organisme qualifie de victoire cette condition émise par la Commission Act 205, le 23 juillet dernier, à l’endroit de l’entreprise New England Waste Service of Vermont Inc (NEWSVT).

Tout en obligeant l’arrêt du traitement du lixiviat, la certification permet du même souffle l’agrandissement de 51 acres du site d’enfouissement. «Ce lixiviat, dont 55 000 litres par jour étaient traités à l’usine, comprend de nombreux produits chimiques, dont les PFAS, qui s’accumulent dans la chaîne alimentaire et qui sont reconnus comme étant hautement cancérigènes», peut-on lire.

Rappelons que depuis plusieurs mois, le MCI et des acteurs du milieu se mobilisent pour freiner ce projet d’agrandissement à proximité du lac Memphrémagog, sur le territoire américain. La MRC de Memphrémagog, les Villes de Magog et Sherbrooke, ainsi que les députés provinciaux et fédéraux, avaient notamment fait valoir leurs préoccupations face à cet enjeu, qui risquait de compromettre la qualité de l’eau du lac. Ce dernier sert de réservoir d’eau potable pour plus de 175 000 personnes en Estrie.

Dans sa démarche, le MCI a également déposé une demande d’enquête à la Commission de coopération environnementale. Il s’agit d’un organisme qui permet de favoriser la coopération entre le Canada, les États-Unis et le Mexique, et qui étudie les enjeux environnementaux transfrontaliers.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
2 Commentaires
plus ancien
plus récent plus voté
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Ray Smith
Ray Smith
3 années

Cet article n’est pas clair. Que veut dire « traiter » le lixiviat? S’il était traité dans le passé (et je suppose qu’il l’est en ce moment), est-ce à dire qu’il est « traité » et ensuite envoyé dans le lac? Donc la population boit ce lixiviat traité depuis des années? Et même s’il ne sera plus traité, est-ce que du lixiviat non traité va continuer de s’écouler dans le lac, d’autant plus que le site d’enfouissement sera agrandi et qu’il y aura de plus en plus de lixiviat s’écoulant dans le lac?

Steph Cliche
Steph Cliche
3 années

Le site est situé à même pas 1km du lac…