Centre-ville de Magog: deux terrains vacants ciblés par un moratoire temporaire sur la construction

Par Dany Jacques
Centre-ville de Magog: deux terrains vacants ciblés par un moratoire temporaire sur la construction
L’un des terrains est situé à l’angle des rues Merry et Principale Ouest. (Photo : Le Reflet du Lac - Archives/Dany Jacques)

AFFAIRES MUNICIPALES. La Ville de Magog interdit temporairement la construction sur deux terrains vacants de la rue Principale Ouest, le temps de réfléchir à l’avenir architectural, commercial et urbanistique du centre-ville.

Le nouveau conseil impose un court moratoire, car une première proposition de plan a été déposée dans les deux cas par deux promoteurs distincts.

«Nous désirons consulter la population dès le début de l’année pour nous fixer des balises, une vision et une identité pour notre centre-ville, explique la mairesse Nathalie Pelletier. Nous encourageons le développement, mais pas à n’importe quel prix, ni avec des règlements désuets.»

L’un des terrains est situé à l’angle des rues Merry et Principale Ouest. Les règlements actuels autorisent le promoteur William Belval à ériger un bâtiment de trois étages, à 12 mètres maximum et avec des condos permettant la location à court terme.

Le second terrain est situé entre l’îlot du Quai et le magasin de sport Giant. La location de type Airbnb y est exclue. Le nombre d’étages maximum est absent, mais la hauteur est limitée à 12 mètres.

La mairesse désire prendre une pause pour éviter de gérer des projets à la pièce. «Cessons de faire du cas par cas, car on risque de perdre notre cachet pour de bon si on accepte ce que nos vieux règlements permettent actuellement. Donnons-nous une signature avant qu’il ne soit trop tard», souhaite-t-elle.

Le résultat de cette démarche sera appliqué dans les prochains mois et sera inscrit dans le futur plan d’urbanisme. Il influencera également les projets à venir sur d’autres bâtiments du centre-ville. Ces futures orientations ne touchent aucunement les projets commerciaux et résidentiels de l’ancien Rossy et celui situé presque en face de la rue Sherbrooke.

Le citoyen Alain Albert a félicité le conseil à la période de questions de la séance publique de lundi dernier. «Il est important de donner la parole aux gens, car les dernières décisions importantes sur l’avenir du centre-ville ont été prises par un conseil en fin de mandat», a-t-il dit.

Cette orientation a été votée à l’unanimité par le conseil, lundi dernier.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
1 Commentaire
plus ancien
plus récent plus voté
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Daniel Gagnon
Daniel Gagnon
5 mois

Bravo! Il ne faut absolument pas répéter les erreurs de douze ans d’irrespect du cachet particulier de notre belle ville en laissant construire des édifices laids au seul gré de promoteurs peu soucieux de notre patrimoin
.
Excellente décision! Enfin une Mairie responsable et à l’écoute des citoyens et citoyennes!
Bravo! Il ne faut absolument pas répéter les erreurs de douze ans d’irrespect du cachet particulier de notre belle ville en laissant construire des édifices laids au seul gré de promoteurs peu soucieux de notre patrimoine
.
Excellente décision! Enfin une Mairie responsable et à l’écoute des citoyens et citoyennes!

Last edited 5 mois by Daniel Gagnon