Bientôt une nouvelle vie pour le chemin du Lac-d’Argent

Par Dany Jacques
Bientôt une nouvelle vie pour le chemin du Lac-d’Argent
Les travaux pour transformer le chemin du Lac-d’Argent pourraient commencer dès le printemps prochain. (Photo : gracieuseté)

TRAVAUX. L’une des belles routes d’Eastman, le chemin du Lac-d’Argent, bénéficiera bientôt d’une importante cure de jeunesse.

Les travaux pourraient commencer dès le printemps prochain. L’élargissement de la chaussée, une bande piétonne de deux mètres, l’ajout de mobilier urbain, l’aménagement d’une véloroute et le renouvellement d’un désuet réseau d’aqueduc sont sur la table à dessin.

La facture totale s’élève à quelque 5,4 M$. La somme à payer par les résidents du secteur (aqueduc) et l’ensemble de la population (réfection de la route) sera atténuée grâce à des subventions estimées à 3,4 M$.

Selon la mairesse Nathalie Lemaire, la nouvelle conduite de l’aqueduc sera installée entre la route 112 et un peu plus loin que le chemin du Théâtre. Tous les autres travaux et aménagements seront effectués sur toute la longueur du chemin du Lac-d’Argent, jusqu’au chemin des Diligences. Un réseau d’égouts est exclu en raison des coûts supplémentaires.

Des travaux préliminaires sont actuellement réalisés par Bell pour préparer le déplacement des poteaux abritant les fils téléphoniques et électriques de l’autre côté de la route. «On analyse le dossier avec les acteurs concernés, détaille Mme Lemaire. Suivra l’étude du ministère de l’Environnement avant d’aller officiellement de l’avant.»

Elle motive l’aménagement d’une bande piétonne sécuritaire par l’intérêt des gens à s’y promener pour admirer le lac d’Argent et le Mont-Orford. «On cherche aussi une formule pour aménager une véloroute afin que cyclistes et automobilistes se partagent harmonieusement cette route signature, tout en conservant la limite de vitesse à 30 km/h», détaille-t-elle.

Ces travaux inquiètent le Groupe de citoyens pour la sécurité et l’embellissement du chemin du Lac-d’Argent. Sa porte-parole Colette Provost se questionne notamment sur la pertinence d’abattre possiblement 200 arbres, selon ses propres estimations. Elle craint aussi une érosion accrue sans la présence de la végétation, plus particulièrement dans une zone fortement inclinée.

Son groupe réclame un arrêt immédiat des travaux préliminaires, une consultation et davantage d’études environnementales, car les travaux s’effectueront parfois dans la bande riveraine du lac d’Argent. Les citoyens demandent également aux élus d’étudier l’option d’enfouir les fils.

Ce projet est une version allégée des plans originaux élaborés en 2017. Les élus analysaient alors la possibilité d’activer un chantier de 9,5 M$. Ces plans incluaient une réfection complète des chemins du Lac-d’Argent et de Petite-Rivière. S’ajoutaient l’installation des réseaux d’égout et d’aqueduc sur le pourtour de ce plan d’eau.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires