Bâtiment de l’ancien Rossy au centre-ville de Magog: le propriétaire ouvert à toutes les options

Par Pierre-Olivier Girard
Bâtiment de l’ancien Rossy au centre-ville de Magog: le propriétaire ouvert à toutes les options
Le propriétaire du bâtiment qu'occupe actuellement la Ressourcerie des Frontières est autant ouvert à le louer qu'à le vendre. (Photo : Le Reflet du Lac - Pierre-Olivier Girard)

MAGOG. La décision de la Ressourcerie des Frontières de quitter le centre-ville de Magog a laissé place à bien des spéculations sur l’avenir du vaste bâtiment, de la rue Principale Ouest. Son propriétaire Mark Rossy confirme d’ailleurs que toutes les options sont sur la table.

Au cours des derniers jours, une pancarte «à louer» est apparue sur la façade du commerce, situé à l’intersection des rues Principale Ouest et Merry Nord. Mark Rossy est même ouvert à vendre sa propriété, si une offre intéressante se présente. «Je préfèrerais louer le bâtiment à long terme plutôt que de le vendre. Personnellement, je ne suis pas prêt à m’investir dans un projet, comme y bâtir douze condos. Mais si l’opportunité se présente d’être partenaire avec quelqu’un, je vais écouter», soutient M. Rossy.

L’homme d’affaires, qui possède plus de 80 magasins Rossy au Canada, est conscient que l’emplacement de sa bâtisse totalisant 20 000 pieds carrés possède un grand potentiel. Il sait aussi que la superficie des lieux limite, en même temps, les possibilités de louer à de plus petits joueurs. «Je n’ai pas encore regardé l’option de diviser l’espace, mais ce n’est pas impossible. Peut-être aussi qu’il pourrait y avoir un locataire au rez-de-chaussée et un second au sous-sol, en ajoutant une vitrine face aux ruelles en arrière», donne-t-il en exemple.

«Et je suis même convaincu qu’au besoin, on pourrait bâtir un deuxième étage. À condition, évidemment, d’obtenir les permis nécessaires de la Ville de Magog, poursuit le grand patron. Ce sont des idées, mais ça ne veut pas dire qu’elles vont se faire. On est encore tôt dans le processus et tout peut changer rapidement.»

Chose certaine, l’édifice devra subir quelques rénovations à court terme. «Le bâtiment est en bon état structural, mais c’est vrai qu’il a besoin d’un peu d’amour, reconnait le proprio. On refera sans doute les planchers et les murs avant que le prochain locataire prenne possession des lieux.»

Rappelons que la Ressourcerie des Frontières occupe ce local depuis 2015. Elle quittera au printemps prochain. Ses gestionnaires sont toujours à la recherche d’un nouveau pied-à-terre pour demeurer à Magog.

 

Pas de Rossy au centre-ville

Les citoyens qui espéraient un retour de la bannière Rossy au centre-ville devront toutefois en faire leur deuil. Le propriétaire confirme que le bâtiment qu’a occupé son entreprise depuis plusieurs années est trop petit pour le modèle d’affaires actuel. «On n’a pas quitté Magog pour le plaisir, mais bien parce que le local ne répondait plus à nos besoins. Cela étant dit, Magog demeure un marché qui nous intéresse. Si quelqu’un a un bâtiment de 15 000 à 20 000 pieds carrés à louer, on serait ouvert à discuter», conclut celui qui est le petit-fils du fondateur de la bannière, Michael Rossy.

Toute personne désirant communiquer avec Mark Rossy peut le faire à l’adresse suivante: markrossy@rossy.ca

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
3 Commentaires
plus ancien
plus récent plus voté
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Roy Daniel
Roy Daniel
3 années

Galerie d’arts ! Possibilité de subventions municipales, provinciales et fédérales! Une MÉGA GALERIE! Pas de l’artisanat mais de l’art visuel! Artistes internationaux et professionnels et les émergents! La plus belle et la plus grosse Galerie d’Art au Québec! Endroit stratégique et achalandé! Magog est déjà sur la map ! Un pensez y bien! Attirer le monde ne ferait que du bien aux commerçants! MEGA GALLÉRIE D’ART COLLECTIVE !! Magasin à grande surface no way ! Parlez donc au député Bélanger , à la mairesse et tout autre personne active politiquement.

lise
lise
3 années

un restaurent serait bien ou autre commerçe mais surtout pas des condos

Marie-Andrée Dubreuil
Marie-Andrée Dubreuil
3 années

Y faire comme à Québec Le Marché Central à côté du Centre Vidéotron, plein de petits kiosques de produits du terroir etc…le marché qui était à la Plage Municipale pourrait y être en permanence.
Les touristes pourraient y trouver quelque chose à rapporter de leur visite , c’est certain!
Allez y faire un tour cela vous convaincra!