Agrandissement du parc national du Mont-Orford: l’audience publique du BAPE débutera le 14 février

Par Dany Jacques
Agrandissement du parc national du Mont-Orford: l’audience publique du BAPE débutera le 14 février
Une fois agrandi, le parc national du Mont-Orford s'approcherait du lac Brompton. (Photo : gracieuseté - Alain Thibault - ministère de l'Environnement, de la Lutte contre les changements climatiques, de la Faune et des Parcs)

ENVIRONNEMENT. La commission d’enquête du Bureau d’audiences publiques sur l’environnement (BAPE) amorcera sa réflexion sur l’agrandissement du parc national du Mont-Orford, le 14 février prochain à 19 h, à l’Hôtel Congrès Chéribourg. 

La première partie a pour objectif de permettre aux participants et à la commission de s’informer sur le projet de modification de la limite territoriale du parc. Elle se tiendra en présence du ministère responsable et des personnes-ressources convoquées dans le but de répondre aux questions des participants.

Les personnes intéressées peuvent dès maintenant transmettre leurs questions par le biais du formulaire électronique disponible sur le site web du BAPE, et ce, jusqu’au 9 février à 16 h. Les participants pourront également s’inscrire sur place. Des séances publiques pourront s’ajouter au besoin.

La deuxième partie de l’audience se tiendra à compter du 3 avril. Elle permettra à la commission d’enquête d’entendre des gens et des groupes qui désirent s’exprimer sur cette question sous forme de mémoire ou de présentation verbale.

Antoine Morissette présidera cette commission d’enquête en compagnie de la commissaire Mireille Paul. Cette rencontre sera retransmise en direct sur le site web et la page Facebook du BAPE.

Les gens peuvent se rendre sur le site web du BAPE pour en apprendre davantage sur ce projet qui ferait presque doubler la superficie du parc. C’est à cet endroit où sont détaillés des plans touchant les campings, les sentiers cyclables et pédestres ainsi que les stationnements projetés. D’autres activités sont également énumérées.

L’ensemble de la documentation peut aussi être consulté aux bibliothèques Éva-Senécal (Sherbrooke), Memphrémagog (Magog) et Saint-Denis-de-Brompton.

La commission d’enquête doit remettre son rapport au ministre de l’Environnement, de la Lutte contre les changements climatiques, de la Faune et des Parcs, Benoit Charette, au plus tard le 30 juin 2023. Par la suite, le ministre dispose de 30 jours pour le rendre public.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires