1500 élèves de La Ruche marchent d’une même voix

Par Patrick Trudeau
1500 élèves de La Ruche marchent d’une même voix
Les élèves et membres du personnel de La Ruche ont pris part à la plus grosse marche de la journée à Magog. (Photo : Le Reflet du Lac - Patrick Trudeau)

CLIMAT. La journée de manifestations pour le climat s’est terminée de façon éclatante, cet après-midi à Magog, lors de la marche collective réunissant quelque 1500 élèves et membres du personnel de l’école secondaire de La Ruche.

Bien qu’elle touchait quelques artères névralgiques, dont la rue Sherbrooke, la marche s’est déroulée sans anicroche, sous escorte policière, occasionnant seulement quelques minutes de retard à certains automobilistes.

Tout au long de la journée, différentes initiatives à saveur environnementale avaient été mises de l’avant à l’école magogoise, dont un menu exclusivement végétarien à la cafétéria. «C’est bien de faire une marche, mais on veut aussi rappeler aux élèves qu’il y a une multitude d’actions concrètes qui peuvent être posées chaque jour dans notre milieu», a tenu à rappeler le directeur de La Ruche, Martin Riendeau.

«Nous voulons par cette marche signifier à nos dirigeants qu’il leur faut penser à autre chose qu’à leur réélection. Ils doivent nous aider à préserver ce qu’il reste de notre planète», a pour sa part lancé la présidente du conseil étudiant, Eugénie Meunier.

«Cependant, nous devons nous aussi nous engager à adopter de nouvelles habitudes de consommation des ressources», a-t-elle ajouté, avant de donner le départ de la marche.

Plusieurs pancartes avec des slogans de toutes sortes ont «coloré» le cortège. (Photo Le Reflet du Lac – Patrick Trudeau)
La «marée humaine» était particulièrement impressionnante sur la rue Jean-Paul-II. (Photo Le Reflet du Lac – Patrick Trudeau)
Les membres du personnel ont aussi pris part à l’événement. (Photo Le Reflet du Lac – Patrick Trudeau)
La marche d’une quinzaine de minutes s’est déroulée sans anicroche, sous escorte policière. (Photo Le Reflet du Lac – Patrick Trudeau)
Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
9 Commentaires
plus ancien
plus récent plus voté
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Alain Milette
Alain Milette
3 années

Par conséquent chers jeunes et personnel de La Ruche, il vous faudra intervenir pour protéger votre forêt. Il y a d’autres options pour l’aréna, demandez des comptes aux dirigeants. Amputer 16 000 mètres carrés de cette forêt en son centre comme prévu contrevient à vos efforts d’aujourd’hui. Pensez-y bien.

Daniel
Daniel
3 années
Répondre à  Alain Milette

Aurait on pu y penser pour le terrain de football…

Nellie Grenier
Nellie Grenier
3 années
Répondre à  Alain Milette

Monsieur Milette,
Sachez que les jeunes et le personnel de La Ruche ne sont aucunement décisionnels dans le projet de la nouvelle arena… Vous ne vous adressez pas aux bonnes personnes !

Alain Milette
Alain Milette
3 années
Répondre à  Nellie Grenier

J’ai rencontré tous les dirigeants impliqués dans la décision incluant le député et ce fut le néant alors c’est pourquoi j’interpelle le personnel et les étudiants pour faire pression sur ces décideurs car seul je ne ferai pas avancer la cause mais 1500 personnes touchées par ces mauvaises décisions ça peut aider, voilà !

Henri Curry
Henri Curry
3 années
Répondre à  Alain Milette

En effet totalement d’accord avec cette suggestion. Par conséquent il faut aussi penser au patineur et patineuse se levant très tôt pour avoir de plus ou moins bonne heures de glace. Alors pensons-y bien avant de s’embarquer dans un projet de sauvegarde de la forêt! Bien sûr je trouve que ce pourrait être un magnifique projet pour l’environnement. À y penser!

Henri Curry
Henri Curry
3 années
Répondre à  Henri Curry

Il y a énormément de chose à faire pour arrêter ce réchauffement climatique et ces petits gestes commence chez nous! Moins de consommation = plus de ressources et moins de pollution. Et ça commence maintenant! Agissons

Henri Curry
Henri Curry
3 années
Répondre à  Henri Curry

Désoler pour les erreurs de conjugaison😊

Alain Milette
Alain Milette
3 années
Répondre à  Henri Curry

Il y a amplement de place en façade de l’école pour mettre leur édifice et repenser le stationnement d’autobus et l’entrée principale. Les décideurs préfèrent investir dans une coupe de bois en plein centre de la forêt pour ensuite niveler un terrain en pente prononcée afin d’ériger l’édifice et les stationnements avec tous les coûts que cela engendre, 16 000 mètres carrés de forêt de bonne qualité en milieu urbain avec écoles et ainés dans les alentours ce n’est pas rien, mais nos décideurs persistent à nous dire que cette forêt n’est pas d’un si grand intérêt et que 25 % des arbres ne sont pas de bonne qualité (???). Aucune présentation publique pour un projet estimé à 25 Millions et aucune autre option présentée incluant l’aréna actuel se contentant de nous dire qu’il n’y a pas assez de stationnements, c’est pauvre comme défense.

trackback
Magog vibre au rythme de l'environnement - Le Reflet du Lac
3 années

[…] Rappelons que vendredi, plusieurs marches pour le climat ont été organisées à Magog et dans les environs en lien avec l’environnement. Le plus imposant rassemblement s’est tenu en après-midi, avec la mobilisation des 1500 élèves de l’école secondaire de La Ruche (voir autre texte). […]