Les cliniques médicales et GMF prêts à accueillir plus d’usagers

Le Reflet du Lac
Les cliniques médicales et GMF prêts à accueillir plus d’usagers
«Nous voulons qu’ils viennent nous voir. Nous sommes là pour eux.» (Photo : Archives Denis Germain)

SANTÉ. Les usagers, qu’ils aient ou non un médecin de famille, sont fortement invités à appeler les cliniques médicales et les groupes de médecine de famille (GMF) s’ils ont besoin d’une consultation. Tous ces établissements estriens mettent l’épaule à la roue en élargissant leur offre de services.

Cette décision s’explique par le désir de répondre aux besoins de la population et de soulager les urgences, car la présente vague de COVID-19 impose une grande pression sur le réseau de santé et de services sociaux.

«Les cliniques et GMF offrent actuellement plusieurs disponibilités de jour, de soir et souvent de week-end. Les gens, incluant ceux qui n’ont pas un médecin de famille, pourront avoir une réponse à leurs besoins médicaux qui ne peuvent pas attendre. Nous voulons qu’ils viennent nous voir. Nous sommes là pour eux», assure la Dre Stéphanie Blais-Boilard, chef adjointe au Département régional de médecine générale (DRMG) et médecin responsable du GMF du Haut-Saint-François.

«Cet effort commun permettra aux usagers d’obtenir les bons soins au bon moment et au bon endroit. Il permettra aussi à l’urgence de remplir sa mission, soit d’accueillir et d’offrir des soins à tout patient qui nécessite des soins urgents et immédiats», ajoute la Dre Marie-Maud Couture, chef du Département de médecine d’urgence.

Il est par contre probable que des rendez-vous de suivi pour des problématiques non urgentes soient reportés.

 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires