Memphrémagog dans la mire des brasseurs et distillateurs

Par Dany Jacques
Memphrémagog dans la mire des brasseurs et distillateurs
Memphrémagog pourrait bientôt avoir un circuit de microbrasseries et de distilleries digne de ce nom. (Photo : gracieuseté - Tourisme Cantons-de-l’Est et Refuge des Brasseurs)

ÉCONOMIE. Le nombre de microbrasseries et de distilleries pourrait facilement doubler, voire tripler, dans la MRC de Memphrémagog d’ici 18 mois. Sept projets sont actuellement en cours, dont cinq épaulés par la MRC.

De ce nombre, une microbrasserie verra le jour au centre-ville de Magog au printemps prochain. Un des actionnaires concernés confirme le projet. Il préfère cependant la discrétion avant d’en dire plus sur la place publique.

S’ajoute la production et la distribution d’un nouveau type d’alcool (Acerum), dès janvier prochain, en collaboration avec le Théâtre de la Marjolaine à Eastman).

Ce portrait enthousiasme le directeur du développement économique de la MRC, Stephen Cabana. «Nous observons une réelle effervescence dans ce domaine avec cinq projets en cours à la MRC, dont deux qui sont très avancés, dit-il. On les accompagne actuellement dans leur montage financier.»

Outre les ouvertures prochaines à Magog et à Eastman, M. Cabana croit que deux des  projets parrainés par la MRC pourraient voir le jour vers le printemps 2023. Il préfère toutefois demeurer discret, pour l’instant, sur le type de production, l’identité des entrepreneurs et leur localisation. On sait tout simplement que les prochaines adresses seraient surtout situées à l’extérieur de la ville de Magog et réparties aux quatre coins de la MRC.

Le directeur du développement économique tient à rassurer les entreprises actuelles œuvrant dans les mêmes sphères d’activités. «Notre milieu attire beaucoup les gens d’affaires, surtout que notre région a de l’espace et une clientèle pour attirer de nouveaux joueurs, ajoute M. Cabana. On pourrait très bien se démarquer dans ce créneau, car la demande est beaucoup plus élevée que l’offre. Nous serons bientôt en bonne posture pour devenir une destination de choix en matière de tourisme gourmand.»

Les sept projets en cours concernent cinq microbrasseries et deux distilleries.

Ils bonifieront l’offre actuelle, qui se compose des microbrasseries La Memphré et Canton Brasse, ainsi que la distillerie Cherry River. S’ajoute l’entreprise Les Bières des Cantons qui distribue ses produits dans plus de 1000 détaillants au Québec. Ces bières sont embouteillées à Boucherville, mais le siège social est basé à Magog.

Sur le plan régional, sept microbrasseries et 12 brasseurs de l’Estrie prévoient se rendre en Belgique en février pour un exercice de transfert technologique. Ce périple pourrait être repoussé en raison de la pandémie.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires