Puis-je être travailleur autonome en tant que personne immigrante au Québec ?

Publieportage
Puis-je être travailleur autonome en tant que personne immigrante au Québec ?

Il est indéniable qu’être travailleur autonome a ses défis et que tout le monde n’a pas ce qu’il faut pour développer une entreprise prospère. Mais si vous sentez que vous avez une bonne idée, que vous êtes persévérant, déterminé et débrouillard, alors être travailleur indépendant offre un style de vie potentiel que vous ne réaliserez jamais en tant qu’employé.

Mais qu’en est-il lorsque vous souhaitez immigrer au Québec et être votre propre patron ? Pouvez-vous être travailleur autonome en tant que personne immigrante au Québec ? Oui, tout à fait. Voici comment une personne immigrante peut devenir travailleur autonome au Québec.

Par l’intermédiaire du Programme des travailleurs autonomes

Le Programme des travailleurs autonomes, qui a été instauré par le ministère de l’Immigration du Québec, permet à certaines personnes d’immigrer au Québec et de créer leur propre emploi. Le Programme des travailleurs autonomes est un parcours d’immigration qui cible les nouveaux arrivants ayant de l’expérience dans la création de leur propre emploi. Les candidats retenus peuvent immigrer au Québec où ils créeront leur propre emploi en exerçant une profession ou un métier à leur propre compte.

Pour être admissible au Programme des travailleurs autonomes, les candidats doivent répondre aux critères suivants :

  • Venir au Québec pour créer son propre emploi en exerçant une profession ou un métier à son compte;
  • Avoir un actif net d’au moins 100,000 $ CA qui a été obtenu légalement avec, le cas échéant, un époux ou un conjoint de fait qui l’accompagne;
  • Posséder au moins deux ans d’expérience à titre de travailleur autonome dans la profession ou le métier qu’il entend exercer au Québec;
  • Atteindre le minimum de points requis tel qu’indiqué sur la grille d’évaluation du programme.

Les candidatures prendront également en compte d’autres facteurs, notamment l’âge, la maîtrise de la langue et la formation.

Immigrer et devenir travailleur autonome au Québec grâce à un visa ouvert

Si vous avez une autorisation de travailler au Canada, vous pouvez devenir travailleur autonome grâce à certains types de visas ouverts. Ce type de visas comprend :

  • Le permis vacances/travail
  • Le permis d’études
  • Le visa de résident permanent

Mais attention, si votre visa ne vous permet de travailler que pour une seule entreprise ou sur un seul lieu de travail, comme c’est le cas avec le visa Jeunes Professionnels, par exemple, vous ne pourrez pas devenir travailleur autonome.

Ce que vous devez savoir avant de devenir travailleur autonome au Québec

En tant que travailleur autonome, les déductions à la source sont de votre responsabilité puisqu’elles ne seront pas déduites automatiquement de votre salaire, ce qui serait le cas si vous étiez employé. Vous devez également savoir qu’un travailleur autonome gagnant plus de 30,000$ par année doit déclarer les taxes perçues (TVQ et TPS), et doit également être enregistré auprès du Registraire des Entreprises du Québec.

Il en est de même pour les cotisations obligatoires à certains programmes gouvernementaux, qui ne seront pas prélevées automatiquement. Ces programmes comprennent, entre autres, le Régime de retraite du Québec (RRQ), le régime d’assurance médicaments du Québec, ainsi que le Régime québécois d’assurance parentale (RQAP). Contrairement à un employé qui voit ces cotisations prélevées de son salaire, le travailleur autonome devra faire le paiement de ces cotisations obligatoires au moment de faire sa déclaration de revenu, ou lors de ses paiements d’acomptes provisionnels.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires