Mairie de Magog: Nathalie Pelletier ne tient rien pour acquis

Par Pierre-Olivier Girard
Mairie de Magog: Nathalie Pelletier ne tient rien pour acquis
La candidate à la mairie de Magog, Nathalie Pelletier. (Photo : Le Reflet du Lac – Pierre-Olivier Girard)

ÉLECTIONS. Même si elle sent avoir le vent dans les voiles, Nathalie Pelletier est loin de tenir la victoire pour acquise, elle qui compte utiliser toutes les minutes restantes avant le scrutin du 7 novembre pour promouvoir sa candidature.

À son rythme actuel, Nathalie Pelletier estime qu’elle s’approchera des 3000 portes visitées au terme de la campagne électorale. Des échanges directs avec les citoyens qui s’ajoutent à des rencontres dans les parcs, lors d’événements et même devant les épiceries. «J’ai fait beaucoup de travail sur le terrain et je vais continuer ainsi jusqu’à la toute fin. Je me sens super bien et encore pleine d’énergie, alors je ne peux pas demander mieux pour entamer ce dernier droit», partage-t-elle.

Si certains la considéraient comme la candidate négligée au début de la campagne, Nathalie Pelletier estime avoir senti la campagne tourner en sa faveur il y a quelques semaines. Divers reportages en lien avec la pression immobilière, dont un dans le Journal de Montréal, lui ont donné des munitions sur sa position plus prudente concernant les projets immobiliers. «Ces reportages ont mis en reflet certains exemples au Québec qui ont mal tourné. Ç’a donné du sens à ma position qui a toujours été oui à un développement économique dynamique, mais pas à n’importe quel prix», constate la politicienne.

Mais à son avis, c’est le débat du 21 octobre dernier, organisé en collaboration avec Le Reflet du Lac, NousTV Magog et la Chambre de commerce Memphrémagog, qui s’est avéré le point tournant de la campagne électorale. «Les gens ont pu voir la différence de vision et de style entre mon adversaire et moi. J’ai clairement démontré que je suis celle qui avait l’expérience, les compétences et la stature pour occuper ce poste, affirme-t-elle sans hésitation. J’ai reçu plusieurs bons commentaires, même de gens que je ne connaissais pas. Je suis contente d’avoir pu montrer qui est la vraie Nathalie Pelletier et non la fausse image qu’on tente parfois de m’étiqueter.»

Reste que le plus important, selon Nathalie Pelletier, est que la population se déplace en grand nombre pour exercer son droit de vote. Les élections de dimanche prochain se dérouleront de 9 h 30 à 20 h. «Le vote, c’est le défi le plus important de tous les candidats. On sait que le municipal n’est pas le palier de gouvernance qui intéresse le plus les gens. Mais c’est tellement important, surtout que Magog fait face à des enjeux cruciaux pour son avenir en lien avec le développement, l’environnement et l’économie», conclut-elle.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires