Nouvelle expérience technologique au Musée d’art naïf

Le Reflet du Lac
Nouvelle expérience technologique au Musée d’art naïf
L’étudiante créatrice du projet, Khadija Meherzi, accompagne Christian Beauchesne (école NAD-UQAC) et Emmanuel Bouchard (prés. du Centre d’arts numériques de l’Estrie) devant une œuvre nouveau genre exposée au Musée international d’art naïf de Magog. (Photo : Le Reflet du Lac – Dany Jacques)

TECHNOLOGIE. Le Musée international d’art naïf de Magog présente une rencontre inusitée entre l’art et la technologie, alliant des disciplines traditionnelles et numériques.

Cette nouvelle expérience est née d’une collaboration entre le Musée, le Centre d’arts numériques de l’Estrie (CANE) et l’École des arts numériques, de l’animation et du design de l’Université du Québec à Chicoutimi (NAD-UQAC).

L’étudiante Khadija Meherzi redonne vie à deux toiles de peintres naïfs grâce à la technologie. Elle utilise certains éléments et techniques des œuvres pour les reproduire et les animer sur le même mur. «Le tout est en lien et intégré dans le respect du travail des auteurs», assure Khadija.

Le CANE voulait démontrer ce qu’il est possible de faire grâce à l’art technologique. «Un monde d’opportunités s’offre à nous et permettrait aux musées et aux galeries d’art de dynamiser leur expérience et de peut-être rejoindre une nouvelle clientèle», observe le président de cette coopérative de solidarité, Emmanuel Bouchard.

Pour sa part, Christian Beauchesne (École NAD-UQAC) assure que son institution est prête à collaborer à d’autres projets similaires.

Cette création est disponible au Musée jusqu’au 23 décembre.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires