Vivre ses histoires de pêche en famille

Par Pierre-Olivier Girard
Vivre ses histoires de pêche en famille
On aperçoit sur la photo Pierre-Marc Tremblay et Kloé Deslauriers, accompagnés de leurs meilleurs complices de pêche, soit Charlotte et Marie-Hélène. (Photo : gracieuseté)

AVENTURES. Étant de grands amateurs de pêche, Pierre-Marc Tremblay et Kloé Deslauriers ont choisi d’aller à contresens de la normalité. Plutôt que de sacrifier leur passion ou d’aller taquiner le poisson en faisant garder les enfants à la maison, le couple a choisi de vivre ses histoires de pêche en famille.

On peut dire que Charlotte (3 ans) et Marie-Hélène (10 mois) sont pratiquement nées dans le bateau, alors que les deux filles ont un historique de pêche qui dépasse largement la moyenne des enfants de leur âge. En plus des sorties sur les différents plans d’eau de l’Estrie, le quatuor s’est offert quelques aventures plus déstabilisantes, dont tout récemment sur le lac Magog en participant à un tournoi de pêche à l’achigan.

«J’ai fait plusieurs tournois du genre par le passé et c’est sans doute la première fois qu’une équipe compte des participants aussi jeunes, lance en riant Pierre-Marc Tremblay! On a choisi de le faire pour le défi, mais aussi pour offrir de beaux moments aux enfants. On est resté une dizaine d’heures sur le bateau et ça s’est quand même bien passé.»

Évidemment, une bonne organisation au préalable est nécessaire pour ne pas que ce genre d’activité se transforme en désastre. Comme l’explique la maman, il y avait tout dans le bateau pour s’assurer que les enfants ne manquent de rien. «Le bateau était rempli de jouets et de nourriture. Et étonnamment, pour les siestes, ça se passe toujours bien sur l’eau, car les enfants ont l’impression de se faire bercer en permanence», affirme Kloé Deslauriers.

 

9 nuits dans le fin fond des bois

Il faut tout de même spécifier que malgré leur jeune âge, les sœurettes en ont vu d’autres. Quelques jours auparavant, leur famille a vécu l’aventure la plus «intense» de leur vie, du moins, à ce jour. Les quatre aventuriers sont partis camper dans un endroit isolé à La Tuque.

Un séjour de neuf nuits, sans eau courante ni électricité, à travers des chemins forestiers difficiles d’accès. «C’était vraiment en dehors de notre zone de confort comme expérience, admet la mère de famille. Heureusement, on a lu beaucoup sur des forums pour s’assurer de ne rien manquer, car une fois rendu sur place, on était bien loin des services les plus proches. On avait aussi un téléphone satellite en cas d’urgence. Ce fut toute une organisation de tout prévoir, comme la gestion de l’eau et les vêtements pour la météo imprévisible.»

Malgré ces conditions difficiles, dont plusieurs journées de pluie, l’expérience s’est avérée positive. Et selon Pierre-Marc Tremblay, les enfants ont pratiquement relevé le défi avec plus de vigueur et de plaisir que leurs parents. «La seule fois que notre plus grande s’est plainte, c’est lors de la dernière journée. Elle était tannée de se faire piquer, car il y avait vraiment beaucoup de moustiques. Pour le reste, les filles ont adoré leur expérience. Le lendemain, Charlotte nous demandait même quand on y retournerait!», raconte-t-il.

À l’hiver dernier, le paternel s’est aussi donné comme «défi» de passer 24 h dans sa cabane à pêche avec Charlotte sur les glaces du lac Magog, alors qu’il faisait dans les -30 degrés à l’extérieur. «Je n’ai pas été capable de fermer l’œil de la nuit, car je me levais tout le temps pour chauffer le poêle tellement il faisait froid dehors. En plus, on n’a même pas attrapé un seul poisson. Mais au moins, Charlotte a dormi sans se rendre compte de rien. C’est au moins ça de gagner!»

En juillet dernier, la jeune famille a passé neuf nuits à camper dans un endroit isolé à La Tuque. Voici à quoi ressemblait leur maison durant cette aventure.

 

Des vidéos pour des souvenirs et aider les autres

En plus de vivre ces aventures, le couple a choisi de les immortaliser en vidéos afin de garder des souvenirs, mais aussi pour offrir un aperçu à d’autres parents qui seraient tentés de faire la même chose. Actuellement, le duo est en montage d’un premier épisode qui pourrait être diffusé à l’automne prochain sur YouTube.

«On veut que les capsules reflètent la réalité de ce que ça représente de faire ce genre d’aventures avec des enfants. Le but est de rester authentique et de montrer autant les beaux moments que les plus difficiles. Il y aura aussi des trucs et des conseils pour aider les parents dans leurs préparatifs», explique Kloé Deslauriers.

«Car Pierre-Marc et moi, nous ne sommes pas différents des autres parents. Souvent, on a tendance à penser au pire et au négatif. On travaille fort pour essayer de changer cette mentalité. Au lieu d’anticiper, on le fait en se disant simplement qu’il arrivera ce qui arrivera. Et jusqu’à date, ça nous a bien servi», conclut-elle.

Pour le moment, il est possible de suivre leurs aventures en suivant leur blogue sur Facebook intitulé «Ça Pique: Pêche, Aventure, Famille».

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
1 Commentaire
plus ancien
plus récent plus voté
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Alan bilodeau
Alan bilodeau
1 mois

ouip mon Pm tu la continue mec sérieusement tu est toute un bon Jack pi je suit heureux de te connaître