Les Servites de Marie devront verser 11,6 millions aux victimes d’Ayer’s Cliff

Par le reflet du lac
Les Servites de Marie devront verser 11,6 millions aux victimes d’Ayer’s Cliff
Des sévices sexuels ont été commis pendant près de 60 ans sur des élèves de l'ancien Collège Notre-Dame-des-Servites, à Ayer's Cliff. (Photo : Le Reflet du Lac – Archives)

JUGEMENT. La communauté des Servites de Marie a été condamnée à verser 11,6 millions $ à d’anciens élèves victimes de nombreux sévices sexuels, qui ont été commis à l’ex-Collège Notre-Dame-des-Servites, à Ayer’s Cliff, sur une période de près de 60 ans.

Cette décision fait suite à une demande d’action collective entamée pour des gestes qui ont été posés à répétition entre 1948 et 2007.

Selon la Presse canadienne, 7,6 millions $ iront directement aux victimes, alors que les 4 autres millions $ seront versés en honoraires aux avocats du cabinet Kugler Kandestin.

Notons que la congrégation religieuse des Servites de Marie avait déjà admis ses fautes et que le règlement de 11,6 millions $ représente la quasi-totalité de son patrimoine québécois.

Il y a quelques mois, l’imposante propriété abritant l’ancien Collège Notre-Dame-des-Servites (aussi appelé Collège Massawippi) à Ayer’s Cliff a d’ailleurs été vendue à un groupe français (OGEC-Villemomble) qui opère déjà des écoles privées en France. Au moment d’écrire ces lignes, on ignore toujours les intentions des nouveaux propriétaires.

Ajoutons enfin que la communauté des Frères du Sacré-Cœur devra elle aussi verser un important montant – 60 millions $ – à des dizaines de victimes de sévices sexuels, pour des gestes commis durant les années 1930 à 2000 au Collège Mont Sacré-Cœur de Granby.

Cet autre recours collectif d’envergure a également été négocié par le cabinet d’avocats Kugler Kandestin.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires