L’opposition se lève et réclame un référendum à Bolton-Est

Par Dany Jacques
L’opposition se lève et réclame un référendum à Bolton-Est
Le sort de ce controversé règlement sera peut-être entre les mains du futur conseil municipal. (Photo : gracieuseté - Benoît Joly)

AFFAIRES MUNICIPALES. L’adoption des nouveaux règlements d’urbanisme de Bolton-Est est freinée par des citoyens qui estiment que les élus vont trop loin dans la protection de l’environnement naturel et des milieux humides de la municipalité.

233 personnes ont signé le registre pour chacun des deux projets de règlement concernés. 113 noms étaient nécessaires pour réclamer un scrutin référendaire. Ces résultats ont été dévoilés le 16 juin dernier.

Le conseil municipal de Bolton-Est dévoilera sa position le 7 juillet prochain. Les élus opteront pour une annulation des règlements d’urbanisme, la tenue d’un référendum ou effectueront des modifications. Cette dernière option obligerait le conseil à refaire une partie du processus, tout en organisant un second registre.

Selon la mairesse Joan Westland Eby, il est également possible que les actuels élus confient la décision au prochain conseil, qui sera élu en novembre prochain. «Le prochain conseil pourra aussi abroger, annuler ou tenir un référendum, explique celle qui n’a pas encore pris de décision quant à son avenir politique. Je penche cependant plus du côté d’un retrait que de postuler pour un autre mandat.»

Les opposants des règlements d’urbanisme pestent surtout contre l’interdiction des constructions de maison près des milieux humides. Cette zone pourrait aller jusqu’à 60 mètres. Les élus boltonnois veulent aussi interdire les maisons à plus de 350 mètres d’altitude, en plus de protéger davantage des secteurs à haute valeur écologique.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
3 Commentaires
plus ancien
plus récent plus voté
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Daniel Gagnon
Daniel Gagnon
1 mois

Bravo à la mairesse boltonnoise Joan Westland Eby! Elle est bien courageuse et éclairée, car elle voit à bien protéger son territoire et à préserver son intégrité territoriale, ainsi que l’écosystème de l’environnement de sa municipalité.
 
Il est normal et responsable de la part de la mairesse de Bolton-Est de souhaiter mieux réglementer son magnifique territoire montagneux et ses lieux humides, afin que des projets privés ne puissent pas les dégrader ni les dévaster.
 
La gestion du territoire est primordiale. Le paysage est un bien collectif important, ce que ne semble pas comprendre les signataires de ce registre demandant un référendum pour exprimer leur attitude négative et rétrograde vis-à-vis de l’environnement.
 
Le territoire est en pleine évolution au Québec et le boum immobilier peut faire des ravages dans des milieux sensibles. Il est essentiel de les protéger. Dans plusieurs régions, la perte du territoire au profit des développements privés est massive. Cela a un impact négatif sur l’environnement.
 
La mairesse Joan Westland Eby a raison de penser mettre en place une meilleure planification et un aménagement territorial plus harmonieux. Nos paysages et nos territoires ont une valeur culturelle et économique inestimable.
 
On se demande comment c’est encore possible qu’autant de personnes restent dans l’ignorance de l’urgence climatique, comment ces personnes peuvent encore aujourd’hui aller à contre-courant de mesures saines et responsables d’une mairesse progressiste qui veut protéger le paysage et le territoire de sa municipalité, pour notre bien-être collectif et notre santé globale à tous et toutes.
 
 
À l’heure où des familles généreuses de notre région donnent de leurs terres au Corridor appalachien pour assurer la biodiversité si essentielle en temps de post-pandémie, c’est très positif de garder notre paysage et de la considérer comme une ressource importante pour notre santé globale.

Il est essentiel de protéger les milieux humides. Confrontées à la dégradation de leurs habitats naturels, principalement en raison de l’activité humaine, plusieurs espèces d’amphibiens, de reptiles, de poissons et de mammifères marins du Québec sont aujourd’hui dans une situation « précaire », voire « critique », a conclu un rapport gouvernemental.

Bravo à cette mairesse visionnaire!

Last edited 1 mois by Daniel Gagnon
Tiber
Tiber
28 jours
Répondre à  Daniel Gagnon

Vous traitez les gens signataires du registre de « rétrograde vis à vis de l’environnement »…. juste pour info, le porte parole du mouvement de contestation est un membre co-fondateur d’un organisme de conservation. Bon nombre des contestataires sont des personnes soucieuses de la protection de l’environnement.. Si vous voulez que les citoyens continuent de donner leur terres aux organismes de conservation, il faut simplement les éduquer, éventuellement les dédommager et non les forcer ou limiter l’usage de leur terres avec des règlements abusifs. On est capable de concilier la protection de la nature avec des constructions écologiques. Le problème monsieur Gagnon ce n’est pas tant l’intention des règlements mais le manque de consultation avec la population et le manque de transparence de la municipalité. Si les citoyens avaient été consultés, ont aurait certainement pu aboutir à une réglementation plus musclée sur la protection des milieux naturels tout en gardant une marge de manœuvre acceptable pour les constructions écologiques. Au lieu de cela, on obtient maintenant un bazard incroyable et une communauté divisée… beau résultat !!

colette Vézina
colette Vézina
1 mois

J’appuie M.Daniel Gagnon ! Votre commentaire est vraiment bien rédigé pour englober un problème qui touche aussi d’autres municipalités environnantes!

Je suis résidente de Bolton-Ouest et qui n’a pas entendu parler de la  »saga » du Mont foster..? Puis l’autre développement domiciliaire au Mont Gauvin.

Seul accès à ces deux développements..ma rue! J’ai connu ces endroits et paysages sauvages avant.. comme plusieurs autres résidents qui se sont battus pour une décennie contre le massacre du paysage et montagnes.

Bolton -Est..oui Bravo à votre Mairesse Joan Westland Eby!! qui a une vision extraordinaire sur votre paysage inestimable! Un amour pour la faune et flore si précieuse! Un cadeau de Mère Nature pour TOUS!

Que ce soit les promoteurs..ou gens qui veulent toujours plus d’espace..ou toujours plus haut dans leurs tours d’ivoire..et S’APPROPRIER cet espace commun pour tous quand il EXISTE POUR TOUS à l’état sauvage! Ces gens manquent de sensibilité, c’est flagrant!

Entre rencontrer un chat sauvage et son petit dans un mini sentier et voir du dynamitage et ces milieux détruits et tout ce qui s’ensuit..Qu’est-ce que les gens veulent choisir? Je n’ai pas été capable de retourner au Mont Foster depuis des années..

Les humains prennent trop d’espace..Vivre et laisser vivre! En commençant par respecter les habitats où faune et flore vivent.

En fait..au lieu que chacun se batte dans leurs p’tits, coins..Toutes les MRC devraient inviter en même temps TOUS les citoyens à se prononcer sur l’avenir de nos magnifiques paysages! C’est assez!

Colette Vézina
Bolton-Ouest