Les Enfants GIOIA: projet de 18 M$ pour donner du bonheur aux enfants malades

Par Pierre-Olivier Girard
Les Enfants GIOIA: projet de 18 M$ pour donner du bonheur aux enfants malades
En plus de travailler sur son projet de centre de séjour, l'organisme aide déjà une quinzaine de familles et d’enfants depuis sa fondation en 2015. (Photo : gracieuseté – Les Enfants GIOIA)

MEMPHRÉMAGOG. Le projet de bâtir un centre de séjour pour des enfants et jeunes adultes atteints d’une maladie rare ou incurable est toujours dans les plans de l’organisme Les Enfants GIOIA, qui vise toujours la région de Memphrémagog pour réaliser ce projet estimé à plus de 18 M$.

Ce rêve pourrait bientôt devenir réalité puisque des démarches sont en cours pour acquérir un vaste terrain dans la région. En raison de l’ampleur du chantier qui prendrait forme en plusieurs phases, les responsables cherchent à acquérir une propriété d’au moins 50 acres.

«Notre objectif serait d’acheter un terrain cette année pour commencer graduellement la construction en 2022, explique la directrice générale Martine Doyon. Évidemment, tout est conditionnel, car il reste encore plusieurs éléments à valider avant la première pelletée de terre. Mais notre souhait est vraiment de créer ce grand projet dans Memphrémagog, car c’est un endroit magnifique, en pleine nature, avec une communauté si dynamique.»

Fondé en 2015, Les Enfants GIOIA a pour mission de faire vivre des expériences à des personnes atteintes d’une maladie rare ou incurable, ainsi qu’à leur famille, que ce soit par l’apprentissage, le jeu, le partage, les soins de bien-être et l’accompagnement. À ce jour, 100 bénéficiaires ont pu bénéficier de cette aide inespérée.

Mais avec des installations permanentes, l’organisme serait en mesure d’augmenter sa capacité et ainsi, combler un énorme besoin auprès de cette clientèle. «D’avoir un enfant atteint d’une maladie orpheline est quelque chose d’extrêmement difficile pour les familles. Il y a peu de recherche, ni médicament, donc très peu d’espoir. Elles vivent constamment dans l’incertitude, sans savoir ce qui va se passer, ni comment la maladie va se développer. C’est un stress permanent», constate Mme Doyon.

«Gioia signifie bonheur en italien, alors c’est exactement ce que nous voulons leur offrir, poursuit-elle. Nos activités sont une occasion pour les parents d’oublier pour un instant leur situation et de vivre le moment présent. Notre vision est aussi d’impliquer la communauté et d’accueillir des visiteurs qui pourront s’impliquer à leur façon et vivre, eux aussi, une expérience inspirante et enrichissante.»

 

Un concept unique

L’organisme a de grandes ambitions pour son centre de séjour, avec un concept unique imaginé par sa fondatrice, la Dre Marie-Josée Dubois, qui demeure à Austin, et Dr Claude Baillargeon. En plus d’installations au design novateur et écoresponsable, les notions d’économie sociale et durable seront au cœur de ce lieu d’échange.

On y trouverait sur places différents pavillons abritant notamment une bibliothèque, des salles de jeux, des chambres adaptées, des piscines et spas, une salle multisensorielle, des équipements de réalité virtuelle, une unité d’accompagnement en fin de vie et des habitations écoresponsables.

À l’extérieur, il pourrait y avoir des serres et jardins, des granges pour animaux, des jeux d’eau et même un lac artificiel avec petites embarcations.

Notons qu’une campagne de financement majeure sera lancée sous peu pour donner le coup d’envoi à cette grande réalisation.

Pour plus d’information: lesenfantsgioia.com

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
1 Commentaire
plus ancien
plus récent plus voté
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Lise
Lise
6 mois

Très beau projet, je vous souhaite beaucoup de succès!🤞💌🤞