Stéphanie Lachance recrutée pour les Jeux mondiaux en Russie

Par Patrick Trudeau
Stéphanie Lachance recrutée pour les Jeux mondiaux en Russie
Après avoir remporté une médaille d'argent lors des Jeux du Canada Olympiques spéciaux à Thunder Bay, Stéphanie Lachance vivra une étape plus importante en prenant part aux Jeux mondiaux, en Russie. (Photo : gracieuseté)

OLYMPIQUES SPÉCIAUX. La patineuse magogoise Stéphanie Lachance pourrait vivre son plus grand rendez-vous sportif en carrière en participant aux Jeux mondiaux d’hiver d’Olympiques spéciaux en 2022, en Russie.

L’athlète de 27 ans a vu sa place être confirmée récemment au sein du groupe d’entraînement d’Équipe Canada 2022, ce qui lui assure de prendre part à cette compétition internationale pour la première fois de sa carrière.

Membre du Club de patinage artistique de Magog depuis bientôt 21 ans, elle compte aussi trois participations aux Jeux d’hiver du Canada Olympiques spéciaux, où elle a récolté au total trois médailles d’argent et une de bronze.

Même si les Jeux mondiaux auront lieu sur un autre continent et que ce périple entraînera d’importants frais, les parents de Stéphanie ont déjà aussi hâte que leur fille. «C’est sûr qu’on va l’accompagner et qu’on va vivre ça en famille. On est aussi en contact avec d’autres parents rencontrés à Thunder Bay (Jeux du Canada de 2020) et Corner Brook (2016), et ils ont l’intention eux aussi de faire le voyage. On devrait être une belle délégation du Québec», estime François Lachance.

Bien que la pandémie ait considérablement ralenti les activités sportives au cours des derniers mois, Stéphanie Lachance a pu s’entraîner à un bon rythme depuis l’été. «Avant que l’Estrie ne tombe en zone rouge (mi-novembre), elle se trouvait sur la glace plusieurs fois par semaine. Et à partir de la fin décembre, elle s’est entraînée trois ou quatre fois chaque semaine à l’extérieur, en se rendant à la patinoire de la pointe Merry. Avec le retour en zone orange, elle aura maintenant accès aux arénas de Magog et Sherbrooke», se réjouit M. Lachance.

«Étant donné qu’elle fait partie d’Équipe Canada, elle doit répondre à certains critères d’entraînement et maintenir un bon niveau d’ici les Jeux mondiaux», a précisé le père de la patineuse magogoise.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires