Un retour aux sources pour Martin Bernard

Par Pierre-Olivier Girard
Un retour aux sources pour Martin Bernard
Martin Bernard a été entraîneur-chef des Cantonniers de Magog de 2002 à 2006 et de 2008 à 2013, avant de poursuivre sa carrière dans la LHJMQ. (Photo : gracieuseté – Archives/Ghyslain Bergeron)

SPORTS. Récemment formée, l’Académie hockey Cantonniers vient de réussir toute une prise en recrutant le Magogois Martin Bernard. Il sera aux commandes de l’équipe juvénile D2 des Carnicas de l’école secondaire de La Ruche.

Il s’agit en quelque sorte d’un retour aux sources pour celui qui a piloté les Cantonniers midget AAA durant plusieurs saisons (2002 à 2006 et de 2008 à 2013) avant de poursuivre sa carrière dans la Ligue de hockey junior majeur du Québec (LHJMQ).

«Les Carnicas, c’est un programme auquel j’ai contribué à mettre au monde avec Dany Larochelle quand je «coachais» à Magog. À l’époque, c’était encore très embryonnaire avec seulement une douzaine de jeunes. Quand je suis parti, j’ai toujours gardé un œil là-dessus et il faut le dire, Dany et Martin Bergeron ont fait une super de belle «job» en faisant grossir le programme avec trois niveaux complets», soutient-il.

Depuis deux ans, Martin Bernard est responsable du programme de hockey au Cégep de Thetford Mines, où il entraîne également l’équipe collégiale D1. Ce nouvel horaire, plus stable, lui donne davantage de disponibilités pour donner un coup de main en sol magogois, où il a toujours gardé sa résidence principale. «Ça me tentait d’embarquer dans ce projet et d’offrir un bon encadrement aux jeunes d’ici, poursuit-il. C’est une bonne ligue compétitive et au niveau collégial, le scolaire est un bassin dans lequel on recrute beaucoup, alors je suis bien heureux de venir partager mon expérience.»

 

La porte toujours ouverte

Alors qu’il se dit très heureux dans ses nouvelles fonctions au niveau collégial, Martin Bernard soutient qu’il garde toujours la porte ouverte à d’autres opportunités. «Le Cégep m’offre vraiment un bel emploi, à temps plein aussi, alors pour la famille, c’est beaucoup plus facile, constate-t-il. Mais dans le hockey, tu écoutes tout le temps lorsque tu reçois un appel, alors oui, si on m’offre quelque chose, je vais regarder.»

Chose certaine, le principal intéressé garde un œil bien attentif sur la saison du Canadien de Montréal, particulièrement cette année avec l’embauche de Dominique Ducharme. «Dominique et moi avons coaché la série Canada-Russie quand j’étais entraîneur à Baie-Comeau et lui à Drummondville. Ça été vraiment une belle expérience», se souvient-il.

«De voir un Québécois derrière le banc du Canadien, c’est une belle fierté pour les entraîneurs de la LHJMQ. Il n’y en a pas beaucoup qui réussissent à percer. Dominique est un entraîneur structuré, organisé et il a fait ses preuves, alors je ne suis pas surpris de le voir à ce niveau. Et je suis convaincu qu’il aura du succès», conclut Martin Bernard en riant.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires