Ayer’s Cliff reporte l’adoption du changement de zonage au Ripplecove

Par Dany Jacques
Ayer’s Cliff reporte l’adoption du changement de zonage au Ripplecove
(Photo : Archives - Vincent Cliche)

AFFAIRES MUNICIPALES. Compte tenu des réserves exprimées par la population, le conseil municipal d’Ayer’s Cliff reporte l’adoption du changement de zonage demandé par l’Hôtel Ripplecove.

Cette décision a été prise lundi soir (1er mars) par des élus qui soutiennent tout de même l’idée de permettre la vocation résidentielle dans cette zone riveraine au lac Massawippi. Par voie de communiqué, ils signalent que le manque de précision sur l’expansion de cet établissement touristique les force à repousser le fruit de leur réflexion jusqu’à nouvel ordre.

«Le conseil considère inapproprié de soumettre inutilement ces projets à l’approbation populaire, d’autant qu’il est hautement souhaitable que ces projets soient précisés», lit-on.

Les élus croient urgent de revoir les intentions du promoteur afin de trouver un compromis et répondre aux besoins de la communauté.

L’organisme Bleu Massawippi juge qu’il s’agit d’une «excellente nouvelle», même si le conseil préfère toujours réduire la densité de l’hébergement et modifier le type de clientèle en permettant un usage résidentiel, plutôt que de miser sur des «condotels» à louer.

«Ayer’s Cliff est sur la bonne voie, mais il reste encore beaucoup à faire», prévient l’organisme par voie de communiqué.

Le promoteur Richard Laliberté voit cette décision d’un bon œil, aux dires de sa porte-parole Annie Brunelle. «Nous sommes sensibles à certaines préoccupations et on apportera les précisions demandées», ajoute-t-elle.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires