Le Ripplecove promet une expansion améliorée

Par Dany Jacques
Le Ripplecove promet une expansion améliorée
Les prochaines phases d’expansion du Ripplecove ne pourront être bloquées, car le promoteur a déjà les autorisations pour ajouter des condotels offerts en location. (Photo : gracieuseté)

HABITATION. L’Hôtel Ripplecove d’Ayer’s Cliff tient à rassurer ses voisins. Ses prochaines phases de développement seront mieux adaptées à la cohabitation de ce secteur situé sur les rives du lac Massawippi.

Selon Annie Brunelle, vice-présidente aux ventes et développement de cet établissement touristique, le présent changement de zonage demandé permettra d’améliorer l’expansion déjà amorcée.

«L’usage résidentiel apportera davantage de quiétude plutôt que de maintenir la vocation des condotels, qui occasionne plus de va-et-vient en raison des nombreuses locations, précise-t-elle. On préfère vendre à des familles qui pourront ainsi habiter, dépenser et aller dans les écoles de la région.»

Mme Brunelle souhaite cette modification. Sans mettre une pression indue, elle spécifie que son patron Richard Laliberté a déjà l’autorisation de construire d’autres condotels, comme ceux qui sont actuellement en construction au coût de 12 à 15 M$.

«On poursuivra notre croissance, peu importe la décision des élus, dit-elle. On peaufinera notre projet en fonction des décisions, mais on préfère l’usage résidentiel.»

La direction du Ripplecove, condo – hôtel sur le lac voit d’autres avantages à l’aspect résidentiel. Elle cite notamment en exemple une densité d’achalandage réduite grâce à 39 unités d’habitation comparativement à 119 chambres d’hôtel déjà autorisées. Un stationnement et une salle de conférence de 450 personnes sont maintenus exclus des plans initiaux.

L’empreinte au sol demeurera identique, le nombre d’étages sera maintenu à un maximum de 12 mètres et le couvert végétal restera à un minimum de 50%. «Notre projet n’entraînera pas une circulation accrue de voiture, au contraire», insiste-t-elle.

Des voisins inquiets

Le conseil voit d’un bon œil la demande du promoteur

Les élus publient leur position sur le site Internet de la Municipalité. On y apprend qu’ils partagent sensiblement les mêmes intentions que le promoteur. Ils estiment, par exemple, que ces changements feront en sorte de restreindre le nombre d’unités d’habitation, de mieux contrôler les critères d’implantation et d’émission des permis.

«Nous croyons que cette modification atténuera les inconvénients inhérents à l’expansion que l’Auberge prendra, qui de toute façon, auront lieu dans un cas comme dans l’autre. »

Pour en savoir plus

En parallèle de la consultation écrite qui se poursuit jusqu’à mercredi prochain (10 février), la Municipalité ajoute une séance d’information via la plateforme Zoom, mardi à 17 h (9 février). Les élus y invitent la population à émettre leurs commentaires sur les changements de zonage proposés. Il faut être un résident ou un contribuable d’Ayer’s Cliff pour y participer. Inscription par courrier à dga@ayerscliff.ca avant le 9 février à midi.

L’équipe du Ripplecove invite également les citoyens à échanger avec elle via des rencontres virtuelles ou par courriel à info@ripplecovecondohotel.com

Information supplémentaire sur le site web de la Municipalité sous la rubrique Avis publics 2021.

 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
1 Commentaire
plus ancien
plus récent plus voté
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
trackback
Ayer's Cliff: la phase 2 de l’Hôtel Ripplecove inquiète des voisins - Le Reflet du Lac
3 mois

[…] La direction du Ripplecove veut rassurer ses voisins. […]