Intersection du Mcdo à Magog: très peu d’accidents en 2020

Par Pierre-Olivier Girard
Intersection du Mcdo à Magog: très peu d’accidents en 2020
Avec la présence de voitures, piétons et cyclistes, cette intersection est l'une des plus achalandées au centre-ville, particulièrement durant la saison estivale. (Photo : Le Reflet du Lac – Archives/Pierre-Olivier Girard)

CIRCULATION. La Ville de Magog est toujours à la recherche d’une solution «simple» pour sécuriser et améliorer la circulation à l’intersection des rues Hatley et Merry (face au McDonald’s), où le nombre d’accidents reste tout de même faible contrairement à la croyance populaire.

À la Régie de police de Memphrémagog (RPM), on ne dénombre que deux accidents dans ce secteur en 2020. Le premier est survenu en juillet. Il s’agissait d’une collision entre un cycliste et une voiture, qui ne se serait pas arrêtée après l’impact.

Le second, survenu en septembre, a donné lieu à un tamponnage entre plusieurs véhicules. Heureusement, dans ces deux événements, on ne dénombre que des blessures mineures.

«Il n’y a pas beaucoup d’intersections à Magog où il n’y a que deux arrêts sur les trois côtés de la rue. C’est ce qui peut expliquer que certains automobilistes sont confus. À la lumière des statistiques, je dirais que c’est davantage un endroit désagréable où circuler plutôt que dangereux. Et le fait que les voitures arrivent généralement à basse vitesse aide sans doute à éviter des collisions plus graves», constate le policier communautaire à la RPM, Mickaël Laroche.

 

Des solutions qui coûtent cher

Après avoir analysé divers scénarios, dont le plus récent fut la possibilité d’y mettre des feux de circulation, la Ville de Magog est encore en mode solution. Comme l’explique la mairesse Vicki-May Hamm, la configuration de l’intersection, combinée à la proximité de la voie ferrée, rendent le dossier beaucoup plus complexe qu’il en a l’air.

«On ne trouve pas de solution simple. Déplacer la piste cyclable, c’est très coûteux. Installer des feux de circulation, ce n’est pas une option unanime au conseil municipal. Installer un arrêt obligatoire, on n’a pas le droit de le faire. Aménager un carrefour giratoire, il faudrait acheter des terrains et démolir des bâtiments», donne en exemple la première magistrate.

Cette dernière rappelle qu’initialement, le problème à cet endroit n’était pas en lien avec la sécurité, mais plutôt avec la fluidité de la circulation. «Si des gens ont des idées auxquelles la Municipalité n’aurait pas pensé, on est bien ouvert à les écouter», conclut Vicki-May Hamm.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
6 Commentaires
plus ancien
plus récent plus voté
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Alex Gagnon Vaillancourt
Alex Gagnon Vaillancourt
3 mois

Il ne peut y avoir d’accident lorsque les véhicules restent à l’arrêt……le probleme n’est pas les accidents, mais bien le fait que quand tu es au mauvais arrêt à la mauvaise heure..tu es foutu

Last edited 3 mois by Alex Gagnon Vaillancourt
Maon Picard
Maon Picard
3 mois

Pourquoi on a pas le droit de mettre un stop? On pourrait mettre un feu de circulation mais pas de stop? Je ne la comprends pas…

Lise Veilleux
Lise Veilleux
3 mois

Normal, on avait la consigne de rester chez-nous!!!

Pascal Gaudreau
Pascal Gaudreau
3 mois
Répondre à  Lise Veilleux

Drette à ça que je pensais.

Marc Boudreau
Marc Boudreau
2 mois
Répondre à  Lise Veilleux

Encore moins après 8h pm depuis les fêtes! … j’gage 100$

Marc Boudreau
Marc Boudreau
2 mois

Des voies à droite pour tourner (à droite) sans arrêt et un stop sign pour les autres… je le sais pas moi… j’en ai une question, moi! ; vous avez pas des génies civile?