80 ans de souvenirs au Mont-Orford

PUBLIREPORTAGE
80 ans de souvenirs au Mont-Orford

À l’aube d’une saison unique en son genre, la Corporation Ski et Golf Mont-Orford s’apprête à célébrer une 80e année d’histoire avec sa fidèle clientèle.

Depuis que les premiers skieurs se sont aventurés sur ses pentes, l’iconique montagne a vu des générations de passionnés grandir au fil de son développement. Et puisque ceux-ci ont toujours été au cœur des actions de la station, ils sont invités à partager leurs meilleurs souvenirs de ski pour que tous puissent se remémorer les moments marquants de la station.

De la première descente à aujourd’hui

C’est grâce aux membres du Club de ski du Mont-Orford qu’une première descente s’organise officieusement en février 1941, faisant déjà rêver les skieurs de la région aux possibilités d’une montagne de ski. Assurant à l’origine l’entretien des pentes à l’aide de motoneiges et d’équipements rudimentaires, les gestionnaires de l’époque acquièrent en 1956 une première dameuse digne de ce nom, un Bombardier Muskeg. À sa retraite, ce véhicule comptait probablement plus d’allers-retours que tous les appareils qui l’ont suivi, puisqu’on s’en servait pour transporter les skieurs les plus intrépides sur le versant Orford jusqu’en 1961, année de l’installation du premier télésiège double sur cette partie de la montagne. D’ailleurs, c’était à l’époque la plus longue remontée du genre au Canada!

Le développement de la station s’accélère durant les décennies 1970 et 1980, alors que sont ajoutés trois nouveaux remonte-pentes, de nombreuses pistes et les premiers canons à neige permettant d’enneiger au moins 50% du domaine skiable. C’est d’ailleurs grâce à ces récentes améliorations que le Mont-Orford remporte en 1988 le Flocon d’Or, décerné à l’échelle provinciale à la station offrant les meilleures conditions. Les années 1990, quant à elles, voient la tenue d’une compétition nationale de ski acrobatique ainsi que l’apparition de la planche à neige sur les pistes.

C’est en 2011 que naît la Corporation Ski & Golf Mont-Orford, investie d’une mission claire : positionner la montagne comme plaque tournante du tourisme quatre saisons dans la région. Pour y arriver, d’importants investissements sont déployés tout au long de la dernière décennie. On améliore le système d’enneigement, on construit un nouveau chalet et un amphithéâtre extérieur, en plus de développer l’offre pour les familles, notamment avec une pente-école modernisée.

Un 80e hiver pas comme les autres

COVID-19 et réglementations obligent, les célébrations devront se faire virtuellement, et la saison de ski à deux mètres de distance. Partout à la station, tout a été repensé et réaménagé pour permettre une expérience aussi plaisante que sécuritaire. La saison sera lancée vers la mi-décembre, vous pourrez le voir par vous-même! Pour tout savoir sur la prochaine saison et prendre connaissance des mesures mises en place, rendez-vous au montorford.com.

Et pour voyager dans le temps avec nous, envoyez‑nous vos meilleurs souvenirs photo et vidéo* à : souvenir@orford.com

Peut-être ferez-vous partie de notre campagne de célébration!

*En envoyant vos images, vous permettez au Mont-Orford de les utiliser à son entière discrétion.

819-843-6548
montorford.com

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
3 Commentaires
plus ancien
plus récent plus voté
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Daniel Gagnon
Daniel Gagnon
1 mois

Je suis monté, tout jeune skieur, sur cette dameuse un Bombardier Muskeg qui nous transportait sur le versant Orford, par le chemin qui allait devenir la piste La Tribune…

Michel Roy
Michel Roy
1 mois

J’ai skié à la montagne de 1963 à 2016, jaimais la 45 ou Adams que l’on prenait avec
l’arbalète comme remonte pente. Longue vie au Mont Orford

Jocelyne Pellerin
Jocelyne Pellerin
28 jours

Mon père Dr. Wilfrid Pellerin a été parmi les premiers investisseurs avec un groupe d’hommes d’affaires de Magog pour le développement de la station de ski à l’époque. La société d’histoire de Magog possède un très beau film pris par mon père lors de l´aménagement du télésiège principal. Ce sera parmi les beaux souvenirs à consulter et conserver.