Un des trésors cachés de Memphrémagog est une tourbière vieille de 10 000 ans

Par Dany Jacques
Un des trésors cachés de Memphrémagog est une tourbière vieille de 10 000 ans
Ce site écologique méconnu du grand public abrite des espèces floristiques rares, menacées ou vulnérables. (Photo : gracieuseté - SCENE)

NATURE. Un des trésors cachés de la MRC de Memphrémagog est probablement la Tourbière de Marlington, un milieu humide camouflé en pleine forêt d’Ogden depuis plus de 10 000 ans.

Une poignée de bénévoles et d’amants de la nature voient à la protection et à la mise en valeur de cette propriété de 30 acres depuis 2017. Ils ont pris la relève d’un professeur américain de géographie, Joel Max Andress, qui a légué sa propriété à Conservation de la nature Canada en 1992.

Un premier groupe de citoyens passionnés de la nature se forme alors pour protéger et animer la tourbière au début des années 1990. Le regroupement composé à l’époque s’appelle la Corporation Elliandress, une appellation tirée des noms de l’ancien propriétaire foncier Andress et d’Albert Elliott.

Ce même Elliott entreprend la construction d’un trottoir en bois qui serpente à travers la tourbière sur une distance d’environ 550 mètres. Lui et son groupe animent pendant plus de 25 ans cet endroit, grâce à de nombreux botanistes et ornithologues amateurs.

Ils cèdent la gestion à la Société pour la conservation et d’éducation à la nature (SCENE) en 2017. Notamment pilotée par le président Michel Hébert, elle souhaite poursuivre la mission de ses prédécesseurs afin d’assurer la protection et la mise en valeur de ce milieu humide vierge depuis des millénaires.

 

Visites guidées sur un trottoir en bois

Ces nouveaux bénévoles ont complètement reconstruit le trottoir en bois en juin dernier afin de faire connaître et protéger ce milieu jugé fragile et exceptionnel par des scientifiques. Des visites guidées de deux à trois heures ont repris au même moment afin de faire découvrir des plantes carnivores rares, notamment, ou une faune particulièrement diversifiée.

Des projets sont déjà sur la table, comme la construction d’un centre d’interprétation des milieux humides dès l’été prochain. «L’objectif, selon le président Michel Hébert, consiste à étirer la saison et à attirer des groupes scolaires.»

Hébert s’enthousiasme en parlant de cette tourbière, un milieu très rare dans le sud du Québec. «Il s’agit d’un endroit profitant d’une faune et d’une flore très riche, dit-il. Même des spécialistes le jugent exceptionnel grâce à la présence d’espèces très rares.»

Le président de SCENE prévient toutefois la population de respecter la quiétude des lieux, en raison de sa grande fragilité. «On doit traverser quatre propriétés privées et on ne peut rassembler de grands groupes. Les visites guidées sont obligatoires et les visiteurs doivent marcher sur une distance d’un kilomètre avant d’atteindre le trottoir en bois.»

La Tourbière de Marlington est située au 505, chemin Davis, à Ogden. On y accède via la route 247.

Information au https://www.lascene.org/

 

Qu’est-ce qu’une tourbière?

  • Un lieu où la décomposition de la matière organique est très lente, permettant l’établissement d’espèces végétales particulières.
  • Même si elle n’est pas toujours visible, l’eau demeure présente sous plusieurs mètres de tourbe.
  • Les plantes et la tourbe font office d’usine de filtration à ciel ouvert.
  • Les tourbières sont d’une grande importance écologique, car elles minimisent notamment la montée des eaux lors des pluies et procurent un habitat riche en nourriture.
  • Elles captent aussi des contaminants, retiennent des métaux lourds et régularisent les changements climatiques par le stockage de carbone.
Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires