Magog adopte sa première Politique de participation citoyenne

Par Pierre-Olivier Girard
Magog adopte sa première Politique de participation citoyenne
Hôtel de ville de Magog (Photo : Le Reflet du Lac - Archives/Pierre-Olivier Girard)

CONSULTATIONS. Dans le but de mieux tâter le pouls de sa population avant de prendre une décision, la Ville de Magog a adopté une première Politique de participation citoyenne, en partenariat avec l’Université de Sherbrooke.

Au cours des dernières années, la Ville de Magog a consulté régulièrement ses citoyens lorsqu’un projet suscitait des inquiétudes et des questionnements. Toutefois, la nouvelle politique se fera davantage en amont d’un projet de règlement. Elle permettra de mieux encadrer ces démarches et d’assurer une plus grande représentativité de l’ensemble des citoyens.

«Nous avions déjà l’habitude de consulter la population sur des projets ou démarches d’envergure, explique la mairesse de Magog, Vicki-May Hamm. L’avantage, c’est que nous avons maintenant des façons de faire systématiques et uniformes pour l’ensemble des projets qui nous seront soumis et qui seront considérés propices à la discussion publique.»

Déjà, les Magogois sont invités à partager leurs idées en lien avec un premier dossier, soit la Politique culturelle et patrimoniale. Il suffit de se rendre sur la plateforme de consultation à l’adresse suivante: ville.magog.qc.ca/pourvousavecvous.

On y voit aussi la liste des consultations à venir, dont celle d’un projet de construction de stationnement étagé à l’angle des rues Saint-Patrice et du Collège, de même qu’une proposition de modification de zonage pour le secteur de la C.S. Brooks.

Rappelons que cette Politique a été élaborée à la suite d’une série de consultations réalisées en 2019.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
2 Commentaires
plus ancien
plus récent plus voté
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Daniel Gagnon
Daniel Gagnon
21 jours

Bonne nouvelle. Espérons cependant que l’opinion des citoyens aura désormais un peu plus de respect à la Ville de Magog, ce qui ne fut pas toujours le cas sous la gouverne de Vicky Hamm. Prenons par exemple le manque flagrant d’écoute de la mairesse sortante et le manque de consultation autour de la construction de Gilles Bélanger (devenu député) qui a requis la démolition de l’îlot historique Tourigny en pleine zone touristique. Cette destruction de notre patrimoine a laissé un goût amer chez les Magogois et les Magogoises. Le malheureux résultat maintenant c’est que nous sommes pris avec un édifice en hauteur laid et disgracieux à l’entrée de la Ville de Magog, un bâtiment inutile avec des locaux vides qu’on n’arrive pas à louer.

L
L
12 jours
Répondre à  Daniel Gagnon

M. Gagnon
Le bâtiment est loué à 90%
Il y abrite une entreprise en informatique, une firme d’ingénierie, une entreprise en biotechnologies, une firme comptable, un cabinet d’avocat, une firme de construction/architecture, des bureaux administratifs de deux autres entreprises, un restaurant et une épicerie fine/traiteur.
Inutile?