L’état «pitoyable» de la rivière Magog préoccupe un citoyen

Par Dany Jacques
L’état «pitoyable» de la rivière Magog préoccupe un citoyen
On trouve de tout dans la rivière Magog, même un panier d’épicerie. (Photo : gracieuseté – Éric Morrison)

ENVIRONNEMENT. Une petite balade de deux heures en kayak a perturbé Éric Morrison, qui se dit très inquiet face à l’état «pitoyable» de ce cours d’eau.

La grande quantité de détritus attriste ce Magogois, plus particulièrement dans la section derrière l’ancienne CS Brooks. Il y a observé de la ferraille, un vélo, des pneus, une chaise, un panier d’épicerie et de nombreuses cannettes.

«C’est avec une désolante tristesse que j’observe et prends des photos de ces déchets dans le fond de l’eau et sur les rives, s’indigne M. Morrison. C’est un miracle qu’il y existe encore un écosystème aquatique.»

En dévoilant publiquement ses photos, il espère sensibiliser les gens à l’importance de l’environnement. Il invite les citoyens à disposer de leurs rebuts de façon plus intelligente, comme à l’écocentre par exemple. Il espère aussi que des citoyens, des associations et des Municipalités organiseront des opérations nettoyage.

Il s’attriste de voir que des «mauvaises habitudes» ne changent pas au fil des ans, même si la conscience environnementale gagne de plus en plus d’adeptes.

Éric Morrison ne comprend pas non plus que des gens qui profitent de la nature en pêchant, par exemple, ne s’en préoccupent guère en laissant, par exemple, des canettes derrière eux.

Il pense aussi que plusieurs détritus proviennent d’intrus qui s’aventurent près et dans l’ancienne filature de la Dominion Textile.

Opération nettoyage

Éric Morrison a décidé de montrer l’exemple, le week-end dernier. Il a effectué une opération nettoyage quelques jours après avoir constaté les dégâts. Il a rempli une petite remorque en moins de trois heures. Il a sorti de l’eau beaucoup de métal, des enveloppes de piscine, une chaise, un panier d’épicerie, des canettes et des bouteilles de plastique.

Les détritus jonchant la rivière Magog représentent des risques pour l’environnement et la sécurité des usagers de ce plan d’eau, selon le kayakiste magogois Éric Morrison.

 

Partager cet article

6
LAISSER UN COMMENTAIRE

avatar
6 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
6 Comment authors
Alexandra OCAMPOElizabeth RacicotMarc Antoine BoudreauFred MichaudSophie Cleary Recent comment authors
  S'abonner  
plus récents plus anciens plus de votes
Me notifier des
Ginette Paradis
Invité
Ginette Paradis

Bravo pour votre initiative, ça devrait être une préoccupation. De la municipalité des citoyens concernés pour notre environnement!

Sophie Cleary
Invité
Sophie Cleary

Félicitations pour votre belle initiative! Franchement, nous n’en voyons pas souvent de la sorte.

Fred Michaud
Invité
Fred Michaud

Bravo j’vais souvent a la pêche des gens l’été passer avais nettoyer le secteur de l’ancienne CS Brook mais des gens on relancer les objet a l’eau ……de ma part je lève mon chapeau pour cette initiative de grandeur ! Cette acte va non seulement réveiller les personnes qui s’en battent en réagissant de façon déraisonnable mais aussi aider a conserver la beauté de la nature qui nous entoure et pouvoir en profiter dans une meilleure conditions ….et surtout dans une eau plus saine ! Bon. Travail !

Marc Antoine Boudreau
Invité
Marc Antoine Boudreau

Les sentiers des marais sont établis sur un ancien dépotoir, à leurs constructions je marchais hors sentiers … à peine 10 m des sentiers et je « m’enfargeais » ds des guidons de vélos, roues de carrosses de bébé, etc…

Elizabeth Racicot
Invité
Elizabeth Racicot

Bravo! Peut-être la ville pourrait aider avec ça ?

Alexandra OCAMPO
Invité
Alexandra OCAMPO

Monsieur Morrisson. C’est magnifique ce que vous faites. J’habite en Colombie et on devrait faire comme vous ici afin de nettoyer les rivières.