Tribune libre : «l’inaccessibilité du Mont-Orford est une injustice»

Tribune libre
Tribune libre : «l’inaccessibilité du Mont-Orford est une injustice»

La fermeture du Mont-Orford aux randonneurs alors que tous les autres sentiers s’ouvrent le 20 mai me paraît très exagérée et très peu insérée dans la communauté de la part du centre de ski qui agit en roi et maître et non en gestionnaire (locataire) de la montagne. Le public n’a pas à être privé à cause d’intérêts particuliers.
L’alibi de l’érosion me semble farfelu. L’an dernier, de la grosse machinerie a fait des tranchées partout pour monter l’eau des canons à neige, les véhicules de service de la station de télécommunication et même des camions montent sans cesse la 4 km et quiconque y est allé assez souvent sait que l’érosion est le fait des grosses pluies torrentielles et certainement pas des marcheurs.
On est à l’heure où il faut se serrer les coudes (même si on reste à 2 m de distance).

C’est quoi l’idée de priver les milliers de personnes qui aiment grimper cette montagne?

On va passer l’été au Québec, on fait tous des efforts pour rester chez nous, prendre l’air et acheter local et le Mont-Orford station de ski s’arroge le droit de ne pas ouvrir en même temps que tous les autres? C’est une grosse injustice»

Marie G Guiomar

Sherbrooke

 

 

Partager cet article

3
LAISSER UN COMMENTAIRE

avatar
3 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
2 Comment authors
Sonia SavardElyse Bernier Recent comment authors
  S'abonner  
plus récents plus anciens plus de votes
Me notifier des
Elyse Bernier
Invité
Elyse Bernier

Parfaitement d’accord avec cela. Sans oublier que la corporation Mont Orford, bénificie de 2,5 millions sur 5 ans en subventions venant des municipalité de la MRC. Est-ce que nos taxes et impôts contribuent sans qu’on le sache à la privatisation de la montagne?

Sonia Savard
Invité
Sonia Savard

Complètement d’accord, je suis aussi outrée que vous et je sais très bien que la plupart des pistes sont asséchées à ce jour, et que pour le reste, pas plus mouillée ou boueux que par les années passées où nous avons randonné, tout l’hiver après 16.30 heures ( après la fermeture de la station de ski) en crampons ou raquettes, et par la suite tout le printemps en crampons ou bottines. Et comme vous le dites si bien, ce qui crée de l’érosion, ce sont les véhicules du centre de ski, ou engagé par ceux-ci, ainsi que la pluie.

Sonia Savard
Invité
Sonia Savard

Que ce soit trempé, ou boueux, n’est pas une raison pour garder la montagne fermée. Nous sommes équipés pour ces conditions qui font parties d l’activité du randonneur à l’année. Les bienfaits de la marche en montagne sont tellement grands et bons pour le corps et le mental. De plus, en cette période de Covid, le mont Orford offre tout l’espace nécessaire et la distanciation nécessaire et donc par le fait même très sécuritaire en ce sens aussi et, en plus.