Encourager l’économie locale… au pas de course

Par Patrick Trudeau
Encourager l’économie locale… au pas de course
Patrick Mahony vient de lancer un nouveau projet pour promouvoir la course à pied et l'économie locale. (Photo : Archives - Marco Bergeron)

DÉFI. Jamais à court d’idées, même en temps de pandémie, le promoteur Patrick Mahony lance un nouveau défi de course à pied visant à garder la forme et à encourager l’économie locale.

Lui-même adepte des sports d’endurance, M. Mahony vient de mettre sur pied un site web où l’on pourra courir sur des parcours prédéfinis et voir son temps être automatiquement inscrit sur la plateforme virtuelle.

L’initiative s’adresse principalement à ceux qui utilisent une montre GPS (Polar, Garmin, Fitbit…) durant leurs entraînements.

Les parcours habituels du Marathon de Magog seront mis à profit pour débuter l’expérience.

«Je vais moi-même courir chaque trajet et inscrire mon temps. Les participants peuvent essayer de battre mon chrono ou le faire comme défi personnel, au moment qui leur convient. De toute façon, ce n’est pas une compétition. C’est juste un moyen d’intéresser la communauté des coureurs. Il y aura des prix qui seront remis, mais ce sera tiré au hasard parmi les participants», précise le directeur et fondateur de Courir en Estrie.

Nadir Martin (Les Moulins Lafayette) est le premier commerçant à parrainer les Défis de course de Magog. (Photo gracieuseté)

Ce ne sera toutefois pas un hasard si le départ et l’arrivée des parcours seront logés devant un commerce magogois. Patrick Mahony l’avoue d’entrée de jeu, il souhaite donner un coup de main et apporter un pain de visibilité aux gens d’affaires, qui doivent se débrouiller avec un contexte particulièrement difficile en raison de la crise sanitaire. «Le premier trajet débute devant Les Moulins Lafayette (rue Principale Ouest). Le propriétaire Nadir Martin fera tirer quelques-uns de ses produits parmi ceux qui s’inscrivent. Et à la fin du parcours, pourquoi ne pas acheter une petite pâtisserie pour se récompenser», suggère-t-il.

«On va aussi cibler d’autres commerces avec différents parcours. Et peut-être même rendre l’activité accessible aux marcheurs», laisse entendre M. Mahony.

Pour accéder à la plateforme des défis virtuels et s’y inscrire: challenge.matix.io/

Partager cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

avatar
  S'abonner  
Me notifier des