Une première partie de pêche fructueuse à 82 ans

Par Patrick Trudeau
Une première partie de pêche fructueuse à 82 ans
Jean-Guy Lafond a fait quelques jaloux parmi son groupe de Drummondville, en étant le pêcheur le plus «productif». (Photo : Le Reflet du Lac - Patrick Trudeau)

MEMPHRÉMAGOG. Il n’est jamais trop tard pour faire de nouvelles expériences et en retirer du plaisir. C’est ce qu’a constaté Jean-Guy Lafond, un Drummondvillois de 82 ans, qui a fait des prises inespérées lors de la Journée familiale de pêche blanche du Club 4 Loups, samedi dernier au lac Memphrémagog.  

Lors du passage du Reflet du Lac en début d’après-midi, M. Lafond avait déjà capturé trois truites de belle taille, ce qui en faisait l’un des pêcheurs les plus productifs parmi le millier de participants de cette activité.

«Et c’est la première fois de ma vie que je pêche sur la glace, lance-t-il en riant. J’ai déjà pêché régulièrement en été, mais jamais en hiver. J’ai bien fait d’accepter l’invitation de mon gendre», a reconnu l’octogénaire, qui pêchait aussi en compagnie de son petit-fils et d’un autre groupe d’amis.

Le Beauceron Bruno Cloutier a réussi à capturer l’une des truites trophée (environ 3 lb) qui avaient été ensemencées un peu plus tôt en début de journée. (Photo Le Reflet du Lac – Patrick Trudeau)

Bruno Cloutier, un citoyen de la Beauce, était aussi fort heureux d’avoir roulé pendant quelques heures pour participer à l’événement, surtout après avoir sorti des eaux une truite d’environ trois livres. «Je connais quelques membres des 4 Loups et j’essaie de venir régulièrement à leur activité», indique-t-il.

Bien que tous n’aient pas la même chance pour la qualité et la quantité des prises, les visages étaient presque tous souriants lors de cette tradition annuelle, qui en était à une 25e présentation au lac Memphrémagog.

En outre, près de 10 000 truites (valeur de 25 000 $) ont été ensemencées pour l’occasion lors du week-end.

«Je crois qu’on a une formule qui est bien appréciée et qui permet à plusieurs parents de passer du temps avec leurs enfants. Et avec les profits qu’on amasse aujourd’hui, on va pouvoir continuer de remettre beaucoup de poissons dans le lac», a indiqué le vice-président des 4 Loups, Martin Labonté.

La journée familiale de pêche blanche permet à plusieurs parents de passer du temps en plein air avec leurs enfants, comme ce fut le cas pour Audrey Bélanger et sa fille Marie-Félix Roux (5 ans). (Photo Le Reflet du Lac – Patrick Trudeau)
Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
1 Commentaire
plus ancien
plus récent plus voté
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
gilles picotte
gilles picotte
8 mois

Il est peut-être plus facile de pêcher à 82 ans que de pécher…