Tribune libre: doit-on donner carte blanche au Canton d’Orford?

Par le reflet du lac
Tribune libre: doit-on donner carte blanche au Canton d’Orford?
Il est possible de nous envoyer une lettre d'opinion à l'adresse suivante: djacques@lerefletdulac.com

À sa réunion régulière du 13 janvier dernier, le conseil municipal d’Orford a adopté un règlement d’emprunt de 1 250 000 $ pour une dépense de 1 766 701 $ en vue de la construction d’un futur pavillon communautaire. Le règlement d’emprunt s’appuie sur une estimation de préfaisabilité soumise par l’architecte qui a préparé les esquisses préliminaires qui ont été présentées en novembre dernier.

Lors de cette rencontre, nous avons appris que la Ville a mandaté un architecte pour la réalisation d’une étude patrimoniale portant sur la petite maison blanche du 2304, chemin du Parc. Espérons que cette étude viendra renforcer l’avis d’expert déjà exprimé dans un rapport produit pour la MRC indiquant l’intérêt patrimonial indéniable d’un ensemble de huit maisons du village de Cherry River dont la petite maison blanche est la mieux préservée. La Municipalité pourrait donc revenir sur sa décision annoncée en novembre dernier de «déconstruire».

Toujours lors cette assemblée on nous a aussi indiqué que dans les semaines et mois à venir, le projet ferait l’objet de consultation auprès des organismes usagers du futur pavillon en vue de raffiner les besoins et le programme architectural, que certaines préoccupations LEED (projet vert) seraient discutées et que le projet définitif serait certainement différent de ce qui a été présenté en novembre 2019.

Or, tout projet de règlement d’emprunt municipal doit être approuvé par le ministre des Affaires municipales et de l’Occupation du territoire. L’objet du règlement doit être précis. La dépense détaillée doit faire référence à des plans et devis ou à une estimation détaillée du coût des travaux ou des acquisitions.

Je ne connais pas la latitude qu’exerce le ministère des Affaires municipales dans l’application de ses règles écrites. Chose certaine, pour ce règlement d’emprunt numéro 934 d’Orford, il n’y a pas de plans et devis, mais simplement une estimation de préfaisabilité d’un projet qui, on nous l’a déjà annoncé, ne sera pas le projet qui sera construit. La dépense permettra peut-être l’intégration de la petite maison blanche ou sa «déconstruction». Le projet sera peut-être certifié LEED ou pas, bref pour le moment il y a des enjeux importants dont on ne connaît pas l’issue. Peut-on parler ici d’un objet de règlement précis? D’où vient l’urgence d’adopter ce règlement d’emprunt maintenant et d’approuver cette dépense pour un projet encore à préciser.

L’attitude démontrée jusqu’à maintenant par l’administration municipale dans ce dossier n’inspire certainement pas confiance pour la suite des événements. Pour ma part, je ne suis pas disposé à autoriser une dépense d’une telle importante pour un projet aussi peu défini qui risque encore d’entraîner la disparition de la petite maison blanche. Pour cette raison, je signerai le registre pour la tenue d’un référendum à la mairie d’Orford, vendredi le 24 janvier prochain, entre 9 h et 19 h.

 

Denis Tremblay

Citoyen d’Orford

Partager cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

avatar
  S'abonner  
Me notifier des