Tribune libre: non à la démolition de la petite maison blanche d’Orford

Par le reflet du lac
Tribune libre: non à la démolition de la petite maison blanche d’Orford
La maison blanche est située au cœur du village de Cherry River. (Photo : Le Reflet du Lac/Archives)

J’approuve la réalisation d’un centre communautaire à Orford, mais je suis vigoureusement opposé à la démolition du 2304, chemin du Parc.

La Municipalité invoque l’état de détérioration du bâtiment pour justifier la démolition. Il serait irrécupérable! C’est un prétexte facile, trop souvent invoqué par les promoteurs. Nous aurons bientôt accès aux expertises qui motivent cette décision.

Je ne comprends pas comment notre administration, dynamique, progressiste, adepte du développement durable en est arrivée à cette conclusion de démolir.

Au Québec, notre culture patrimoniale fait défaut et trop souvent, on apprécie davantage le patrimoine bâti bourgeois au détriment de celui du petit monde qui témoigne tout autant sinon plus de nos racines et qui façonne notre environnement quotidien.

Selon un rapport de la MRC de Memphrémagog réalisé en 2015, «Inventaire des ensembles d’intérêt patrimonial», l’ensemble patrimonial de Cherry River repose sur la présence de moins d’une dizaine de maisons anciennes, datant de la fin des années 1800 et début 1900, à proximité de la maison blanche. Ce sont de rares témoins de l’ancienneté de l’implantation dans la municipalité du Canton d’Orford, créée en 1855. Des mesures incitatives devraient être déployées pour encourager leur mise en valeur.

L’âge des bâtiments, leur architecture, leur volume, leur implantation par rapport à la route ou aux anciennes terres, la présence de nombreux bâtiments accessoires, tout cela contribue à l’esprit du lieu. Ces bâtiments représentent une ressource tant sur le plan culturel que sur le plan du développement durable : le fait qu’ils soient toujours là devrait nous inspirer. D’un point de vue écologique, le choix de restaurer ou de recycler sera toujours le meilleur.

L’extérieur de la maison blanche a besoin d’attention. Son volume intérieur rénové (un peu comme on a fait avec la partie arrière de la maison Merry) peut offrir un espace sur un seul niveau allant jusqu’à 800 pieds carrés. On devrait utiliser fièrement cette ressource comme une assise au nouveau Centre communautaire.

Pour les gens d’Orford, la petite maison est un emblème au cœur du village et une demande de citation a régulièrement été adressée à la municipalité. En la démolissant, quel message la municipalité envoie-t-elle aux propriétaires en matière de préservation et de conservation du patrimoine bâti?

Le développement, quel qu’il soit du noyau villageois, ne doit pas se faire au détriment de nos ressources actuelles, mais bien en s’intégrant à l’environnement actuel et en participant à sa mise en valeur.

Ce n’est pas une question choix pratique, c’est une question de choix culturel!

Confronté à cet enjeu de démolition, j’espère que le plus grand nombre de personnes s’opposeront à cette démolition et parviendront à convaincre la Municipalité de revenir sur sa décision.

 

Denis Tremblay

Citoyen d’Orford

Amateur d’histoire et de patrimoine

B Arch.

 

Partager cet article

2
LAISSER UN COMMENTAIRE

avatar
2 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
2 Comment authors
VieMartin Saint-Michel Recent comment authors
  S'abonner  
plus récents plus anciens plus de votes
Me notifier des
Martin Saint-Michel
Invité
Martin Saint-Michel

Je suis entièrement d’accord avec vous M. Tremblay. Je n’arrive pas à croire qu’on pourrait démolir cette maison. Cela va à l’encontre de mes valeurs aussi. Merci d’avoir écrit cet article.

Vie
Invité
Vie

Quelqu’un peut dire combien il en coûterait pour rendre cette maison sécuritaire ? Pour la rénover ? Et une fois ces étapes réalisées à quoi pourrait servir aux citoyens cette très petite maison ? Pourra -t-elle recevoir des groupes ? Des événements culturels à un large public ? Quelle serait son utilitée une fois rénovée ( ou rebâtie ) ? Merci