Des refoulements d’égouts à la Place Lestage

Par Pierre-Olivier Girard
Des refoulements d’égouts à la Place Lestage
Le citoyen Pierre Boucher a fait savoir qu'il a déjà entrepris des procédures judiciaires contre la Ville concernant le refoulement d'égouts survenu à sa résidence. (Photo : Le Reflet du Lac – Pierre-Olivier Girard)

DÉGÂTS. En plus des inondations, des bris et des pannes des courants, les intempéries des derniers jours ont causé des refoulements d’égouts dans certaines résidences, notamment dans le secteur de la Place Lestage à Magog.

Deux citoyens de ce quartier ont interpellé les élus à ce sujet, lundi soir, leur demandant de régler définitivement ce problème qui perdure, selon eux, depuis plusieurs années dans leur secteur.

L’un d’eux, Pierre Boucher, fait partie des malchanceux qui ont vu leur sous-sol être inondé d’eau souillée. L’homme visiblement en colère y est allé de plusieurs hypothèses pour tenter de jeter le blâme sur la Municipalité. «Est-ce un problème de fonctionnement d’équipement? Ces équipements sont-ils désuets? Les méthodes de travail et de tests sont-elles adéquates? Est-ce qu’on a le bon personnel pour faire les suivis?», a lancé M. Boucher.

Des affirmations qui ont piqué au vif la mairesse Vicki-May Hamm. «Sous-entendre qu’on a un vieil équipement et qu’on ne s’en est pas occupé, ce n’est pas vrai, a-t-elle répliqué. La génératrice date de 2016. Quand vous dites qu’on devrait s’en occuper, vous avez raison et on le fait deux fois par. Je n’ai pas de raisons de croire que mes équipes ont négligé l’entretien ou encore qu’il y a un problème avec notre système. Et s’il y a en a un, il sera corrigé.»

La première magistrate a fait valoir que deux problèmes distincts sont à l’origine du dernier épisode de refoulements. Selon elle, les vents ont fait tomber un arbre qui a coupé la ligne terrestre reliée à la station de pompage. «Nous n’avons pas été avisés rapidement du non-fonctionnement de la génératrice. De plus, quand nos équipes se sont rendues sur place, il y avait un problème avec le panneau de contrôle. Des choses qui sont totalement hors de notre contrôle», a-t-elle assuré.

Pierre Boucher a aussi exigée une rencontre avec la Ville en déposant une pétition signée par 25 résidents qui ont subi, à son avis, des dommages en lien avec les refoulements.

Partager cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

avatar
  S'abonner  
Me notifier des