Accumulation de sable et de sédiments: le ministère de l’Environnement garde la rivière Magog à l’œil

Par Dany Jacques
Accumulation de sable et de sédiments: le ministère de l’Environnement garde la rivière Magog à l’œil
Des équipements pour capter du sable et des sédiments demeurent en place sur la rivière Magog, car un nouveau delta de sédimentation a été récemment observé à la sortie de cet égout pluvial. (Photo : Le Reflet du Lac - Dany Jacques)

ENVIRONNEMENT. La sédimentation retient l’attention au ruisseau Castle depuis quelques semaines, mais le ministère de l’Environnement suit également un dossier similaire dans la rivière Magog, à deux pas du centre-ville.

Des mesures d’atténuation et de captation de sédiments demeurent visibles même si des travaux d’urgence ont été réalisés le 15 juillet dernier, soit 12 jours après le premier appel adressé à Urgence Environnement. Un delta de sédiments et de sable a été retiré derrière l’ancien bar Le Central et le Liquor Store, plus particulièrement à l’embouchure d’un égout pluvial.

Selon le porte-parole du ministère de l’Environnement, Daniel Messier, la Ville de Magog avait des craintes que le tuyau se bouche lors d’une prochaine pluie.

La coordonnatrice de la division Environnement à la Ville de Magog, Josiane K. Pouliot, estime qu’une forte pluie explique l’accumulation de sédiments à cet endroit, et ce, malgré les mesures de protection déjà installées à proximité en raison des travaux sur la rue Principale.

Elle hésite à cibler ce vaste chantier comme l’unique responsable de cette sédimentation, car la provenance des eaux pluviales dans cet égout est beaucoup plus large et étendue que la zone en chantier. «Nous avons ajouté d’autres mesures de protection et de prévention pour éviter que la situation ne se reproduise», assure-t-elle.

Toujours selon le Ministère, les inspections du 26 août et du 5 septembre ont confirmé l’absence de rejet dans la rivière et l’application des mesures correctrices.

Un nouveau delta de sédiments a toutefois été récemment observé à la sortie du même égout pluvial. «La Ville a été informée que le retrait de ce delta, si nécessaire, devra faire l’objet d’une nouvelle autorisation du Ministère», détaille M. Messier.

Partager cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

avatar
  S'abonner  
Me notifier des