Élections fédérales 2019: les candidats dans Brome-Missisquoi répondent à nos questions

Par le reflet du lac
Élections fédérales 2019: les candidats dans Brome-Missisquoi répondent à nos questions
Élections (Photo : gracieuseté)

POLITIQUE. Pour aider les électeurs à faire leur choix en vue du scrutin prévu le 21 octobre prochain, le Reflet du Lac a soumis des questions aux candidats pour leur permettre de se faire connaître et présenter leurs idées.

Les réponses présentées ci-dessous sont celles reçues dans les délais exigés à tous les candidats du comté. Et par souci d’équité, les réponses dépassant la limite exigée par notre équipe ont été coupées.

 

Monique Allard – Bloc québécois

 

– Quelles actions poseriez-vous à titre de député pour protéger davantage le lac Memphrémagog, un bassin d’eau potable pour 170 000 résidents de l’Estrie?

Je proposerai immédiatement un projet de loi sur la pollution de l’eau potable provenant des États-Unis, ce qui inclurait:

  • Tests scientifiques;
  • Mise en demeure des pollueurs;
  • Fortes amendes progressives seront imposées.

– Sur le plan touristique, quels projets originaux aideraient Memphrémagog à se démarquer des autres régions du Québec et même à l’international?

Mon rôle au plan touristique, sera:

  • Susciter des projets auprès de producteurs, par exemple, un concours de troupes de théâtre amateur;
  • Supporter tout projet plausible jusqu’à leur réalisation.

– En évitant la langue de bois, pourquoi les électeurs devraient-ils vous faire confiance?

  • J’ai l’expérience de travail voulue pour être député;
  • J’ai une grande capacité d’écoute, de synthèse et d’étude de dossier;
  • Je suis en pleine santé et je me dévouerai tout entière à ma tâche de député.

 

– Décrivez-vous en utilisant un slogan publicitaire.

J’ai le BLOC… EN TÊTE! J’ai Brome-Missisquoi EN TÊTE! J’ai vos intérêts EN TÊTE! J’ai vos besoins EN TÊTE! Ce qui signifie pour moi que voter pour le Bloc québécois est un geste logique, réfléchi!

 Votre ville coup de cœur dans le comté et pourquoi.

  • Habitant Magog depuis plusieurs années, mon coup de cœur est pour l’ensemble de la circonscription, de Magog à Noyan;
  • Mon coup de cœur sera pour vos projets, vos besoins;
  • Mon coup de cœur: c’est vous!

 

Sylvie Jetté – Nouveau Parti démocratique

 

– Quelles actions poseriez-vous à titre de député pour protéger davantage le lac Memphrémagog, un bassin d’eau potable pour 170 000 résidents de l’Estrie?

Offrir de l’accompagnement pour accéder aux programmes fédéraux actuels. Collaborer à la réalisation des plans d’interventions existants avec les autres paliers de gouvernement. Faire respecter les ententes récentes pour le site Coventry. Promouvoir notre stratégie pancanadienne sur l’eau douce.

 

– Sur le plan touristique, quels projets originaux aideraient Memphrémagog à se démarquer des autres régions du Québec et même à l’international?

Notre offre touristique se démarque déjà. On peut la consolider et soutenir les investissements. J’aimerais, entre autres, aider les entreprises agroalimentaires qui contribuent à une économie locale, forte et durable. J’ai confiance en nos entrepreneurs pour créer des événements qui se distinguent.

 

– En évitant la langue de bois, pourquoi les électeurs devraient-ils vous faire confiance?

Je suis devenue infirmière pour prendre soin des gens. Je serai à l’écoute, présente sur le terrain et orientée vers les résultats. Je miserai sur mon équipe de personnes qualifiées et proactives. On reconnait, en santé et en éducation, mes capacités à gérer et régler rapidement les dossiers.

 

– Décrivez-vous en utilisant un slogan publicitaire.

Prendre soin de la population, c’est ma profession!

 

– Votre ville coup de cœur dans le comté et pourquoi.

Dans Brome-Missisquoi, toutes les villes ont leur charme ou leurs particularités! Je n’ai donc pas de ville coup de cœur, mais j’apprécie vivre dans la communauté dynamique de St-Étienne-de-Bolton qui surprend par ses nombreuses activités communautaires et la sympathique Coop du Grand bois.

 

Steeve Cloutier – Parti Rhinocéros

 

– Quelles actions poseriez-vous à titre de député pour protéger davantage le lac Memphrémagog, un bassin d’eau potable pour 170 000 résidents de l’Estrie?

Le député d’Orford fait un excellent travail dans ce dossier, mais ça va prendre aussi un vrai leader du côté fédéral pour l’appuyer. C’est bien beau qu’on protège le lac du côté canadien, mais si on laisse les Américains garrocher leurs poubelles dans le lac de leur côté, on n’est pas plus avancé.

 

– Sur le plan touristique, quels projets originaux aideraient Memphrémagog à se démarquer des autres régions du Québec et même à l’international?

Tous les projets peuvent être intéressants. Il faut être à l’écoute des promoteurs et voir avec eux les portes qu’un député fédéral peut leur ouvrir pour leur faciliter la tâche, mais il faut aussi arrêter d’avoir peur d’innover et d’apporter de la nouveauté.

 

– En évitant la langue de bois, pourquoi les électeurs devraient-ils vous faire confiance?

Ça fait 28 ans qu’on tourne en rond avec les mêmes cinq partis à Ottawa. Il serait peut-être temps que les gens catchent que ces partis-là sont là pour leurs propres intérêts. C’est le temps de passer à autre chose avec des candidats qui ne seront pas que le caniche de service du chef.

 

– Votre ville coup de cœur dans le comté et pourquoi.

C’est certain que j’ai un faible pour Magog, sinon je ne serais pas venue m’installer avec ma femme et nos quatre enfants il y a 8 ans. Cependant, il y a beaucoup de municipalités environnantes qui ont énormément de charmes également.

Partager cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

avatar
  S'abonner  
Me notifier des