Fondation Christian Vachon: un souper à 128 000 $

Par Pierre-Olivier Girard
Fondation Christian Vachon: un souper à 128 000 $
Christian Vachon était bien fier d'accueillir parmi ses invités l’auteur-compositeur-interprète Vincent Vallières. (Photo : gracieuseté - Simon Dorval)

MAGOG. La Fondation Christian Vachon n’a eu besoin que d’un souper-bénéfice pour trouver la recette gagnante, qui lui a permis de recueillir plus de 128 000 $, le 6 juin dernier.

Les organisateurs s’étaient donné un ambitieux objectif de 65 000 $ pour cette première édition. Visiblement, ils avaient sous-estimé la générosité de leurs convives.

Ces derniers, en plus d’avoir acheté un billet au coût de 250 $, se sont prêtés au jeu d’un encan des plus originaux. Les donateurs pouvaient parrainer une école, en voyant exactement les besoins et les coûts qui y sont rattachés. «Au lieu de vendre des prix de rêve, on vendait la réalité de chaque établissement supporté par la Fondation, explique Christian Vachon. Les prix variaient de 650 $ à 10 000 $, selon les besoins. On pensait mettre à l’encan six à huit écoles, mais finalement, nous en avons vendu 35. C’est incroyable!»

Pour souligner cet engagement, d’une durée d’un an, une plaque commémorative avec le nom du donateur sera placée devant chaque établissement scolaire. «Ce qui s’est passé lors de cette soirée représente exactement notre vision de développement. La Fondation est là pour offrir un service dans une communauté et en échange, celle-ci doit être supportée financièrement par les gens de la place. C’est fondamental pour réussir à aider encore plus de jeunes dans le besoin»», conclut M. Vachon.

Partager cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

avatar
  S'abonner  
Me notifier des