La gestion de l’Abeillerie confiée à des élèves

Par Patrick Trudeau
La gestion de l’Abeillerie confiée à des élèves
Maïka Pouliot (vice-prés.), Jasmin Martel (prés.) et Angéline Adam (vice-prés. marketing) font partie des élèves qui gèrent maintenant le projet de l'Abeillerie. (Photo : Le Reflet du Lac - Patrick Trudeau)

LA RUCHE. En plus d’amasser des fonds pour des jeunes moins fortunés, le petit commerce l’Abeillerie, situé à l’école secondaire de La Ruche, permet maintenant à des élèves de cet établissement de développer une expertise dans la gestion d’une entreprise.

Aménagée à deux pas de la cafétéria, l’Abeillerie regroupe plusieurs vocations sous un même toit. Elle sert notamment de friperie (vêtements usagés), de procure (articles scolaires) et de boutique souvenir (articles à l’effigie des Carnicas).

On y vend même des vêtements neufs de la marque Hurley, fort populaire chez les jeunes. «Et on travaille pour offrir bientôt d’autres marques», lance le président de l’Abeillerie, Jasmin Martel.

«Pour éviter les grosses dépenses, on contacte les fournisseurs et on essaie de les convaincre de nous offrir leurs fins de ligne, au lieu de les jeter», ajoute l’élève de 5e secondaire.

«On invite d’ailleurs tout le monde de l’école à s’abonner à nos pages Facebook et Instagram. C’est le meilleur moyen pour connaître nos nouveautés», renchérit sa collègue Angéline Adam, vice-présidente au marketing.

Supervisé par l’animateur à la vie sociale et communautaire, Georges Bitar, le projet de l’Abeillerie, qui était autrefois géré par des adultes, est donc devenu un projet entrepreneurial pour une douzaine de jeunes de tous les niveaux. «En impliquant des élèves plus jeunes, et pas seulement des finissants, on s’assure d’avoir une relève pour les prochaines années», a fait valoir M. Bitar.

Bien que la gestion ait changé de mains, tous les profits continueront d’être versés au Comité d’entraide de l’école secondaire de La Ruche.

Partager cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

avatar
  S'abonner  
Me notifier des