Magog: 118 000 marcheurs ont visité le Marais

Par Pierre-Olivier Girard
Magog: 118 000 marcheurs ont visité le Marais
Les sentiers du Marais ont rapidement retrouvé leur popularité une fois les travaux de restauration terminée. (Photo : gracieuseté)

ENVIRONNEMENT. L’Association du Marais-de-la-Rivière-aux-Cerises (LAMRAC) a réussi à attirer plus de 100 000 visiteurs dans ses sentiers en 2018, et ce, malgré la fermeture et la réparation de tronçons réservés à la marche.

Ces 118 000 personnes représentent une baisse comparativement aux années précédentes. Cette diminution n’inquiète pas le président de LAMRAC, Michel Turcotte, car des travaux majeurs ont forcé la fermeture de sentiers. Aucune statistique de fréquentation n’a été calculée de 2014 à 2017, en raison de travaux, mais LAMRAC avait dénombré un sommet de 183 000 personnes dans ses sentiers en 2012. «On devrait rapidement atteindre les 150 000 visiteurs», dit-il avec optimisme.

Jumelé à des hausses de fréquentation au centre d’interprétation et des réservations croissantes des salles de location, le bilan de l’année 2018 réjouit M. Turcotte sur plusieurs plans. «Ce fut une année très satisfaisante où nous avons relevé de nombreux défis grâce à une équipe exceptionnelle», résume-t-il.

L’un des défis est d’ordre financier, surtout avec le retrait de 100 000 $ sur quatre ans de l’aide financière provenant de la Ville de Magog. LAMRAC demeure déterminée à développer son autofinancement, mais sans avoir recours à une tarification obligatoire à l’entrée des sentiers.

Malgré la réduction de l’aide financière de la Ville, M. Turcotte rappelle que Magog représente toujours le principal subventionnaire de LAMRAC avec 430 000 $ l’an dernier. «C’est immense, insiste-t-il. Cette somme représente une bonne partie de nos revenus totaux de 1,1 M$.»

Même les surplus sont à la hausse comparativement à l’année précédente. L’exercice financier 2018 s’est terminé avec un excédent d’environ 100 000 $, alors que 2017 s’était conclue avec un surplus de près de 30 000 $.

Rien de spécifique pour 2019, aux dires de Michel Turcotte, qui souhaite tout simplement poursuivre sur le même élan. LAMRAC continuera tout de même sa recherche de financement pour réaliser la phase 2 de la réfection des sentiers. La facture de ces travaux est estimée à plus d’un million de dollars. Aucune date ni année n’a été fixée pour l’ouverture de chantier.

Partager cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

avatar
  S'abonner  
Me notifier des