Fini les changements de quart de travail à Sherbrooke pour les paramédics basés à Magog

Par Pierre-Olivier Girard
Fini les changements de quart de travail à Sherbrooke pour les paramédics basés à Magog
La nouvelle caserne ambulancière à Magog, qui est annexée à celle des pompiers, compte deux étages et peut abriter trois ambulances. (Photo : Le Reflet du Lac - Archives/Pierre-Olivier Girard)

RESSOURCES HUMAINES. Fini les changements de quart de travail à Sherbrooke pour les paramédics attitrés sur le territoire de Memphrémagog. Dès le 28 avril prochain, toutes les opérations se feront à partir de leur nouvelle caserne à Magog, voisine de celle des pompiers.

La décision a été confirmée par le directeur général d’Ambulance de l’Estrie, Robert Parenteau. Ce dernier explique que trois véhicules ambulanciers serviront Magog et les municipalités environnantes en tout temps.

«Il s’agit d’une bonne nouvelle pour la population et les employés concernés. Une volonté politique avait été exprimée par le comité de vigie de l’hôpital et la Ville de Magog pour que les ambulances restent ici. Notre organisation, le ministère de la Santé et le CIUSSS de l’Estrie – CHUS les ont écoutés en débloquant le budget nécessaire», explique Robert Parenteau.

Une vingtaine de paramédics travailleront à la caserne magogoise. L’affectation des horaires de travail se fera par ancienneté. Ce qui signifie qu’un employé résidant dans la région pourrait continuer de travailler à partir de Sherbrooke. De plus, les équipes pourront venir en relève à leurs confrères sherbrookois, au besoin.

En ce qui concerne les délais de réponse, Robert Parenteau admet que cette nouvelle façon de faire aura peu d’incidence, surtout aux yeux de la population. «La couverture dans le secteur de Magog est déjà très bonne, même meilleure qu’à Sherbrooke lorsqu’on se fie aux statistiques, soutient le patron. Les points d’attente sur le territoire demeureront les mêmes, soit à la caserne en raison de la proximité avec le centre-ville, où le volume d’appels est le plus important, et la halte routière de la sortie 115.»

Le gestionnaire rappelle aussi la précieuse collaboration avec les pompiers du Service de sécurité incendie de Magog, qui arrivent parfois les premiers sur une intervention à titre de premiers répondants.

Rappelons qu’en 2018, le conseil de ville avait adopté une résolution pour appuyer les ambulanciers «afin de garder les ressources humaines et matérielles à Magog». L’inauguration de la caserne ambulancière s’est faite en octobre dernier.

Partager cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

avatar
  S'abonner  
Me notifier des