Compton-Stanstead: France Bonsant n’écarte pas un retour en politique

Par Vincent Cliche
Compton-Stanstead: France Bonsant n’écarte pas un retour en politique
Peu importe qui représentera le Bloc québécois dans Compton-Stanstead, France Bonsant offrira son appui à cette formation politique lors des prochaines élections fédérales. (Photo : archives Le Progrès de Coaticook – Vincent Cliche)

POLITIQUE. L’ex-députée bloquiste de Compton-Stanstead, France Bonsant, ne ferme pas la porte à un éventuel retour en politique, en marge du scrutin fédéral d’octobre prochain.

«Pour l’instant, c’est non, mais il peut se passer bien des choses en l’espace de six mois, confère la principale intéressée. Il faut aussi dire que j’avance en âge [elle célébrera son 67e anniversaire cette année] et que le travail de député est de plus en plus demandant.»

«J’ai aussi été battue à deux reprises [en 2011 ainsi qu’en 2015]. J’ai dû faire mon deuil à deux reprises. Ç’a été très difficile. Si je décide d’y retourner, il va falloir que je prenne ça aussi en considération», rajoute-t-elle.

 

Remontée du Bloc dans les intentions de vote

France Bonsant n’est pas du tout surprise de la remontée des intentions de vote pour la formation indépendantiste, maintenant menée par le chef Yves-François Blanchet. «J’ai été députée sept ans et demi et, chaque élection, on disait que le Bloc était mort et enterré. Chaque fois, on rebondissait.»

Mme Bonsant croit que la formation qu’elle a représentée de 2004 à 2011 est la meilleure option pour défendre les intérêts du Québec. «Les députés libéraux canadiens n’ont pratiquement rien fait dans le dossier de la gestion de l’offre ou encore des fromages d’ici. Même chose pour l’immigration. Ils refusent de donner au Québec plus de pouvoir. Il faut que ça change.»

Partager cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

avatar
  S'abonner  
Me notifier des