Tribune libre: des bienfaits grâce au boisé de La Ruche

Par le reflet du lac
Tribune libre: des bienfaits grâce au boisé de La Ruche
Il est possible de nous envoyer une lettre d'opinion à l'adresse suivante: djacques@lerefletdulac.com

Je me joins au groupe de citoyen concerné pour vous faire part de mes préoccupations et suggestions concernant le projet de construction d’un aréna sur le site d’une forêt urbaine près de l’école secondaire de La Ruche.

Il existe actuellement un intérêt marqué pour la protection des forêts urbaines dans de nombreuses villes au Québec. Les fondements de ce mouvement s’opposant à la déforestation s’appuient sur les bienfaits des arbres en milieu urbain. Il est pertinent de rappeler certains de ces bienfaits prouvés que sont la captation et l’élimination des polluants, la réduction des eaux de ruissellement, la protection de la biodiversité et l’atténuation du bruit ambiant. Un de ces bienfaits qui me semble important est l’amélioration du bien-être psychologique des habitants en favorisant les possibilités récréatives et éducatives.

En tant que professeur-chercheur, l’amélioration des possibilités récréatives et éducatives m’intéresse depuis plusieurs années. La diminution des espaces verts – conséquence directe de l’urbanisation –  et la sédentarité croissante chez les enfants et les adolescents préoccupent de plus en plus les chercheurs et les décideurs politiques.

Pour contrer cet état de fait, il existe dans la région mauricienne le projet «Enfant nature» élaboré par Sylvie Gervais; ce dernier favorise le développement moteur optimal, les saines habitudes de vie et la réussite éducative des enfants. Le projet «Enfant nature» est défini comme une approche éducative expérientielle en plein air axée sur le jeu libre et actif en interaction avec la nature. Les résultats de nos premières études démontrent une augmentation du niveau d’activité physique des enfants en nature et une reconnaissance par les parents et les éducateurs des bienfaits de cette approche sur le développement de diverses compétences autant physiques que socio émotionnelles en milieu naturel.

Les propositions du groupe de citoyens qui vous sont présentées s’inscrivent dans cette logique afin de permettre aux enfants du CPE et des écoles primaires environnantes un accès privilégié à cette ressource éducative qu’est la forêt urbaine. Cette richesse soutient non seulement le développement des enfants, mais également, le partage d’un bien commun de proximité qui facilite la pratique d’activités physiques par les citoyens.

Bien que je sois favorable à la construction d’un aréna, je suis d’avis qu’un emplacement autre ne détruisant pas la forêt urbaine serait judicieux pour maintenir l’accessibilité à la clientèle et la protection de l’environnement.

Partager cet article

3
LAISSER UN COMMENTAIRE

avatar
3 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
2 Comment authors
Cécile Boileaualain milette Recent comment authors
  S'abonner  
plus récents plus anciens plus de votes
Me notifier des
alain milette
Invité
alain milette

La lettre est signée de M. Claude Dugas Ph.D professeur-chercheur, Université du Québec à Trois-Rivières

alain milette
Invité
alain milette

Petite oublie de l’éditeur je présume, cette lettre est signée M » Claude Dugas Ph. D professeur-chercheur UQTR

Cécile Boileau
Invité
Cécile Boileau

Je suis également de l’avis qu’il faut absolument protéger cette forêt urbaine qu’est le boisé de La Ruche.
Il faut arrêter de «parler» environnement et commencer à prioriser l’environnement!