Une candidate dans Orford invite ses adversaires à piquer ses idées

Par Dany Jacques
Une candidate dans Orford invite ses adversaires à piquer ses idées
Stéphanie Desmeules voit la politique d’un œil très différent de la vision proposée par les partis traditionnels.

POLITIQUE. La candidate du Parti vert du Québec dans Orford propose une nouvelle façon de faire une campagne électorale. Stéphanie Desmeules pousse même l’audace à inviter ses adversaires à s’inspirer ou à piquer les engagements de sa formation politique. Son objectif: appliquer les meilleures mesures pour protéger l’environnement. «La politique telle que je la vois pratiquée présentement ne m’intéresse pas. J’aspire à faire de la politique différemment, un genre de  «slow politic» en accéléré, une façon de redonner un peu de lustre à ce métier qui a tellement besoin d’un cycle doux et de balles de laine bio pour le rendre plus duveteux», lance-t-elle. Pour ce faire, elle souhaite abolir les rivalités partisanes en encourageant notamment les candidats de toute allégeance, qu’elle considère comme des collègues et des consœurs, qui préconisent les mêmes valeurs d’écologie et d’entraide à long terme. «Les promesses électorales vertes ont bien plus de chances de se réaliser si tout le monde met l’épaule à la roue, estime-t-elle. Quelle bouffée d’air frais cela représenterait pour le métier de politicien si les franches collaborations remplaçaient les jambettes classiques des vieux politicailleurs.» Son invitation à piquer les idées du programme vert s’inscrit également dans sa vision d’abolir les rivalités partisanes. Mme Desmeules voit aussi ce concept inspiré des pays scandinaves appliqué non seulement à la campagne électorale, mais aussi pour les décisions et lois prises au parlement. Concrètement, sa vision s’est traduite avec une campagne sans pancarte électorale en plastique, car elle se voit comme une candidate zéro déchet. Elle a d’ailleurs fait don de 300 arbres à des concitoyens de la circonscription d’Orford en échange de leur signature lui permettant de se porter officiellement candidate auprès du directeur des élections du Québec. Elle invite les électeurs à joindre les groupes Facebook «Cul-de-sac au Plastique» et «Détritrotte Québec Plogging», cofondés par elle. Elle appuie la concrétisation d’un projet d’école alternative pour les familles de Bonsecours, Orford et Magog et s’est jointe au regroupement des Oubliés de l’autobus, qui œuvre pour la mise en place d’un système de transport collectif dans la région. Elle invite même les autres candidats du comté à un 5 à 7 pour échanger entre eux et pour «discuter des vraies affaires». Pour Mme Desmeules, chaque vote obtenu représente un petit pas de plus vers la protection de l’environnement.

Partager cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

avatar
  S'abonner  
Me notifier des