Courir en Estrie ajoute un marathon en juillet

Par Patrick Trudeau
Courir en Estrie ajoute un marathon en juillet
Via leurs compagnies respectives (Sport Chrono et Courir en Estrie), Thomas Daigneault-Desroches (à gauche) et Patrick Mahony continueront de collaborer lors des épreuves comme le Marathon de Magog.

COURSE. Jamais à court d’idées, le promoteur Patrick Mahony apporte quelques modifications à son circuit Courir en Estrie, en ajoutant notamment un marathon estival le 22 juillet prochain à Magog.

Cette épreuve se déroulera sur le même parcours que le marathon d’octobre, avec départ au centre-ville de Magog et trajets de 5, 10, 21 et 42 km. «Ce sera différent des courses habituelles, puisque les trajets s’effectueront en soirée un dimanche. Les participants vont adorer le fait de pouvoir courir près du lac Memphrémagog un soir d’été», estime Patrick Mahony.

«Ce dimanche coïncidera aussi avec le début des vacances de la construction. Pour bien des coureurs, ce sera une belle occasion de débuter le congé à Magog et d’y poursuivre leurs vacances en région par la suite», ajoute-t-il.

M. Mahony reconnaît que la multiplication des événements de courses à travers le Québec l’a forcé à réajuster le tir et à offrir un nouveau produit.

Malgré la compétition de plus en plus féroce, le Marathon de Magog version automnale reviendra le 28 octobre.«Quand j’ai lancé cette épreuve en 2012, on me traitait de fou de vouloir organiser une course en automne. À cette époque, il n’y avait que deux marathons en octobre au Québec. Cette année, il y en aura sept (dont le Marathon de Québec). Mais à l’heure actuelle, je suis le seul à en tenir un en juillet», plaide-t-il.

Outre les deux Marathons de Magog, le circuit Courir en Estrie comptera les deux Défis des collines (été et hiver) ainsi que le Demi-Marathon de North Hatley.

Ce dernier événement, qui avait l’habitude de se tenir le dimanche de la fête des Mères, sera plutôt présenté la veille (samedi 12 mai) et sur un parcours totalement différent. «Les coureurs circuleront sur la piste cyclable, entre North Hatley et Sherbrooke. Ce sera un trajet plat à 90 % et avec très peu de circulation automobile, puisque nous traverserons seulement de petits chemins de campagne. En plus, le paysage est sublime le long de la rivière Massawippi», fait valoir le grand manitou de Courir en Estrie.

Enfin, Patrick Mahony a tenu à annoncer qu’il cédait les rennes de sa compagnie Sport Chrono à son jeune adjoint des deux dernières années, Thomas Daigneault-Desrochers. Celui-ci quittera les opérations de Courir en Estrie pour se consacrer entièrement à sa nouvelle entreprise de chronométrage.

«Au cours de la dernière année, Thomas s’est acquitté des opérations de cette compagnie pratiquement de A à Z, et il a maintenant tous les outils pour s’en occuper adéquatement. De mon côté, ça va me laisser un peu plus de temps pour d’autres projets», a laissé entendre Patrick Mahony avec un sourire en coin.

Partager cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

avatar
  S'abonner  
Me notifier des