Don de sang: Véronique Lettre est passée de la publicité à la réalité

Par Patrick Trudeau
Don de sang: Véronique Lettre est passée de la publicité à la réalité
La mairesse Vicki-May Hamm (à gauche) et la présidente d'honneur Véronique Lettre espèrent convaincre de nouveaux donneurs pour la collecte du 7 décembre.

SANG. Alors qu’elle travaillait dans une agence de Montréal en 2010, Véronique Lettre était responsable de la campagne de publicité d’Héma Québec. Autant sur le plan personnel que professionnel, elle avait toujours eu le plus grand respect pour cet organisme. Sauf qu’elle n’avait jamais imaginé en devenir une «cliente» bien malgré elle.

Même si rien ne la prédisposait à vivre des ennuis de santé, la Magogoise d’adoption apprend qu’elle souffre d’un cancer du cerveau en 2010.

Et la situation est critique. «La journée même où le diagnostic est tombé, je subissais une intervention chirurgicale. Je ne peux vous dire la quantité exacte, parce que j’étais inconsciente, mais je sais que j’ai eu besoin de plusieurs transfusions sanguines. J’avais l’habitude de donner du sang lorsque j’étais plus jeune, mais je n’aurais jamais pensé en avoir besoin à mon tour», explique-t-elle.

«En 2015, j’ai aussi souffert d’un cancer du sein, ajoute-t-elle. Cette fois, j’ai eu besoin d’une transfusion de plaquettes. Pourtant, je n’avais aucun historique de cancer dans ma famille et j’étais en très bonne santé. Personne n’est à l’abri d’un problème de santé.»

Collecte de sang le 7 décembre

Femme d’affaires (Atelier C) et auteure de livres (Plus fou que ça… tumeur!), Véronique Lettre agira comme présidente d’honneur de la 19e Collecte de sang de la Ville de Magog, le 7 décembre prochain au sous-sol de l’église Saint-Jean-Bosco.

Cet événement annuel se déroulera de 10 h à 20 h et l’objectif est fixé à 300 donneurs.

Sachant à quel point les rendez-vous d’Héma-Québec peuvent faire une différence, Mme Lettre espère convaincre quelques récalcitrants à faire leur premier don à cette occasion. «Si tous les Magogois admissibles (18 ans et plus) pouvaient faire un seul don par année, il y aurait beaucoup moins de problèmes d’approvisionnement dans les banques de sang. Je suis consciente qu’il peut y avoir certaines craintes pour des gens qui n’ont jamais tenté l’expérience, mais vous seriez surpris de voir comment ces collectes sont bien organisées. Et je serai sur place toute la journée pour vous encourager», lance-t-elle avec son plus beau sourire.

Ambassadrice de longue date de cet événement, la mairesse de Magog, Vicki-May Hamm, espère que les citoyens sauront se laisser prendre par l’esprit du temps des Fêtes. «Nous sommes très sollicités à l’approche de Noël, mais nous avons également tendance à être plus généreux. En plus, un don de sang ne coûte rien et peut sauver jusqu’à quatre vies», fait valoir la première magistrate magogoise.

«J’espère aussi qu’on réussira à rejoindre les jeunes de 18-35 ans. Venez retrousser vos manches pour une bonne cause», image-t-elle en conclusion.

Partager cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

avatar
  S'abonner  
Me notifier des