«Être ici, c’est la joie du bonheur!»

Par superadmin
«Être ici, c’est la joie du bonheur!»
Les représentants de l’école Antoine-de-St-Exupéry ont remporté la médaille d’or à la compétition de basketball secondaire.

BASKETBALL. Les paniers adverses se sont accumulés, mais les jeunes de l’école Mont-de-Lasalle n’ont jamais abandonné. À leur première participation à l’épreuve de basketball secondaire, jeudi, au Défi sportif AlterGo, les athlètes de l’établissement scolaire de Laval ont appris la définition de la persévérance.

Avant le début du troisième match, qui les opposait à l’école Gérard-Filion, les professeurs de Mont-de-Lasalle faisaient du mieux qu’ils pouvaient afin d’amener la confiance au sein du groupe.

«Les matchs ont été difficiles, nous avons eu deux grosses défaites, a admis l’enseignant en éducation physique, Sylvain Lauzon, en parlant des parties où ils se sont inclinés 20-2 et 22-0. Nous sommes présentement en train de motiver les jeunes pour leur dire de ne pas lâcher et de s’amuser. On est juste ici pour être à l’extérieur de l’école et faire du sport.»

L’équipe de basketball de Laval est composé de jeunes issus de classes de soutien émotif et psychopathologie.

«La première chose qu’ils ont dit en arrivant ici ce matin, c’est nous allons perdre, a avoué le professeur. Nous travaillons beaucoup sur la gestion des émotions. Nous leur expliquons que ce n’est pas grave s’ils perdent et que nous sommes ici pour jouer et faire de notre mieux.»

Le jeune Kingsley, 13 ans, ne semblait pas très convaincu, lui qui nous a admis ne pas avoir de plaisir.

«Les joueurs ont tout donné durant les deux premiers matchs et c’est l’important», lui a rappelé son enseignant.

Des frères de basketball

Les sourires étaient un peu plus grands du côté des jeunes de l’école Antoine-de-St-Exupéry, situé dans l’arrondissement de Saint-Léonard, à Montréal.

L’équipe, formée d’élèves âgés entre 14 et 20 ans, venait de remporter ses deux premiers matchs.

«On est confiant, on s’encourage toujours. Nous sommes des frères», ont mentionné en cœur les joueurs, dont la plupart souffre de dysphasie ou d’une déficience intellectuelle légère.

Confiants, ils ne visaient rien de mois que la médaille d’or.

«Être ici, c’est la joie du bonheur, ont imagé les jeunes. On veut transmettre les valeurs d’esprit d’équipe et bien représenter l’école. On s’est entraîné tous les jours.»

Le souhait des athlètes de l’école Antoine-de-St-Exupéry s’est finalement réalisé, alors qu’ils ont remporté la médaille d’or du tournoi en triomphant 10-2 en finale contre l’école Georges-Vanier, de Montréal.

Partager cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

avatar
  S'abonner  
Me notifier des